vendredi 29 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 89 partie

EXERCICE 2

L’acceptation de soi par la visualisation de soi

COMMENTAIRES

Il est peu vraisemblable que vous vous sentiez à l’aise en étant nu(e) devant votre partenaire si vous-même n’êtes pas à l’aise en vous regardant dans une glace. Une des façons d’arriver à mieux accepter votre corps est de prendre le temps de vous étudier en détail dans la glace.

INDICATIONS :
Choisissez un moment où vous êtes sûr(e) de ne pas être dérangé(e), allez dans votre salle de bains ou dans votre chambre et retirez tous vos vêtements. Mettez-vous ensuite devant une glace où vous vous voyez en pied et observez votre corps sous tous les angles. Touchez votre peau et sentez sa chaleur, sa douceur et sa fermeté. Touchez votre corps tout en ayant des pensées positives à son sujet. Dites-vous : « C’est mon corps, et je l’aime. »

Renouvelez cet exercice au moins une fois par semaine jusqu’à ce que vous vous sentiez parfaitement à l’aise face à l’image que renvoie de vous votre miroir.

Finalement, peut-être aurez-vous envie de franchir un pas de plus en invitant votre partenaire à étudier avec vous votre corps nu. Dès l’instant que vous lui aurez permis de détailler chaque centimètre carré de votre anatomie, vous n’éprouverez plus le besoin de couvrir votre corps et de la cacher.

EXERCICE 3

Complimentez votre partenaire pour ses talents amoureux

COMMENTAIRES

Vous avez probablement en tête, à propos de votre partenaire en tant que partenaire sexuel(le), de nombreuses pensées positives dont vous ne lui avez jamais parlé ou en tout cas pas ces derniers mois. Voilà l’occasion pour vous de rehausser l’image que votre partenaire a de lui-même (d’elle-même).

INDICATIONS
Dans les jours qui viennent, réfléchissez à toutes les choses qui vous plaisent quand vous faites l’amour avec votre partenaire, ainsi qu’à toutes les pensées positives qui vous viennent au sujet de son corps.

Écrivez tous vos commentaires sur une feuille de papier et régulièrement, informez-en votre partenaire. Comme je l’ai mentionné plus haut, il est important que vous soyez totalement honnête en formulant ces commentaires.
1. Ce que j’apprécie particulièrement chez toi en tant que partenaire sexuel(le) :
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________




2. Ce que j’aime dans ton corps :
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________

jeudi 28 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 88 partie

SCRIPT

Étendez-vous confortablement sur le canapé ou sur votre lit. Desserez tout ce qui vous comprime au niveau vestimentaire…Fermez les yeux et concentrez-vous sur les différents sons que vous entendez autour de vous. Détendez tous les muscles de votre corps, vous avez l’impression de vous enfoncer dans la surface moelleuse où vous êtes allongé. Tout en continuant cette relaxation, concentrez-vous sur votre respiration. Éprouvez la sensation de l’air qui pénètre dans votre corps puis qui en sort…À chaque nouvelle expiration, laissez-vous aller et détendez-vous encore un peu plus….Prenez une longue inspiration et bloquez-la dans vos poumons jusqu’à ce que vous ressentiez une certaine tension….Expirez, et relaxez-vous. À présent, respirez de nouveau profondément trois fois de suite, en retenant chaque fois votre respiration jusqu’à ce que vous ressentiez une tension : puis expirez lentement par le nez uniquement, jusqu’à ce que vos poumons soient vides…..Maintenant, imaginez que votre esprit flotte au-dessus de votre corps et que vous puissiez donc le voir du dessus. Observez attentivement votre corps…Pendant que vous le regardez, repensez aux réflexions, négatives ou positives, que vous vous faites habituellement sur lui. Écoutez les messages qui vous viennent à propos de votre visage….de vos yeux…de votre nez…de votre bouche…Écoutez attentivement vos propres messages. À présent, regardez vos cheveux. Quels mesages recevez-vous à propos de vos cheveux? Laissez ensuite vos yeux découvrir lentement le reste de votre corps. Regardez vos bras…Maintenant, concentrez-vous sur vos mains…Que pensez-vous d’elles en les regardant ainsi? Peut-etre allez-vous vous dire que ces messages vous sont familiers, ou qu’ils sont nouveaux, ou encore qu’il y a un peu des deux. Remontez jusqu’à vos épaules et regardez attentivement le haut de votre corps, la base du cou, votre torse ou vos seins…Regardez et écoutez en même temps. Notez les messages qui vous viennent sur le haut de votre corps…Tous les messages….

Maintenant, concentrez-vous sur votre taille….Écoutez ce que vous ressentez au sujet de votre taille. Vos hanches…Vos fesses….Votre ventre…Prenez un moment pour vous détendre encore plus. Respirez longuement et lentement plusiseurs fois. À présent, continuez votre inventaire. Quels messages vous viennent à propos de votre sexe? Écoutez tous les messages, anciens et nouveaux, à propos de vos organes génitaux…Pensez à vos cuisses. Vos genoux…Vos mollets…Vos chevilles…Ressentez à quel point votre corps est détendu. Évacuez toute tension résiduelle à travers le matela où vous êtes allongé(e). Regardez vos jambes…vos pieds…vos orteils…Maintenant, regardez votre corps dans son ensemble, et écoutez tous les messages, anciens et nouveaux….

À présent, repensez aux messages les plus négatifs qui vous viennent à propos de votre corps…Choisissez-en un en particulier…Concentrez-vous dessus. Imaginez-vous en train de faire l’amour et réfléchissez à la façon dont cela affecte votre relation sexuelle…Puis choisissez-en un autre et faites de même….Maintenant, prêtez attention à un message négatif, à propos de votre corps, que même vous avez eu peur d’entendre…Votre pire crainte au sujet de votre apparence…

Après avoir réfléchi à la manière dont tous ces différents messages affectaient votre vie sexuelle, imaginez-vous en train de faire l’amour avec un sentiment de fierté, d’excitation, d’adéquation et de confort à propos de chacun des aspects de votre corps, tels qu’ils sont à ce moment précis. Votre corps n’a pas changé, c’est simplement votre attitude vis-à-vis de lui qui a changé…En quoi votre façon de faire l’amour pourrait-ellle changer si vous aviez une perception positive de toutes les parties de votre corps? Observez-vous. Observez votre manière de réagir quand vous sentez que vous acceptez mieux votre corps….Observez les réactions de votre partenaire face aux changements qui se sont opérés en vous…

Respirez profondément…Maintenant, transportez-vous mentalement dans un endroit où vous vous sentez en parfaite sécurité…C’est un endroit très spécial… Peut-être est-ce un endroit où vous êtes déjà allé, ou ce peut être un endroit imaginé de toutes pièces par votre esprit. Circulez librement dans cet endroit sécurisant. Détendez-vous et regardez autour de vous…Captez les couleurs qui vous entourent…Écoutez les différents sons…Appréciez le fait de vous trouver en ce moment aussi détendu dans cet endroit serein. Tout en profitant de votre détente dans cet endroi, regardez au loin la silhouette qui avance vers vous...C’est une personne très sage et très aimante. Peut-être quelqu’un que vous connaissez, ou peut-être un étranger…Cette personne a l’air sage, doux, aimant et très sécurisant…Vous invitez cette personne à venir s’asseoir en face de vous…Elle commence à vous parler des pensées que vous devriez chasser si vous deviez considérer la beauté de votre corps…des challenges qui pourraient exister entre vous si vous acceptiez votre corps exactement tel qu’il est maintenant…Peut-être devriez-vous chasser le fantasme d’être quelque chose que vous n’êtes pas…Peut-être faudrait-il accepter de savoir que vous êtes une personne sexuelle…Peut-être allez-vous devoir affronter le fait que vous n’avez jamais eu un corps parfait…Peut-être allez-vous devoir accepter le fait que les autres sont attirés par vous…Vous allez peut-être devoir gérer votre énergie sexuelle…Peut-être allez-vous devoir affronter les attitudes étriquées de notre société…Peut-être allez-vous commencer à vivre comme vous avez toujours voulu vivre…Écoutez bien la personne sage…

Maintenant, demandez-lui : « En quoi suis-je beau (belle), pas seulement physiquement mais aussi en moi-même?.... « Écoutez ce que vous répond la personne sage : « Je vois ta beauté. Tu ne peux pas me la cacher. Je vois en toi une grande énergie vitale. Je vois ta spécificité propre, ton unicité, qui me donne envie de me rapprocher de toi. Je vois un corps qui mérite que l’on s’y attarde, qui mérite d’être nourri, touché, stimulé, adoré. Je vois un corps qui est un corps sexuel, un corps qui mérite de donner et de recevoir des plaisirs sexuels exquis. Je vois un corps qui ne vivra sous cette forme qu’une seule fois sur cette terre. Je vois un miracle ».

Pendant que la personne sage continue à vous parler ainsi de votre corps, vous commencez à ressentir le miracle de votre propre corps. Vous prenez conscience de l’utilité de vos mains, de la force de vos bras, de l’énergie de vos jambes, de la complexité de vos sens. Vous réalisez que toutes les sensations liées aux différentes parties de votre corps sont davantage en éveil pendant que vous faites l’amour, et que votre corps attend et mérite ce plaisir. Votre corps tout entier répond au plaisir sexuel. Votre corps tout entier a soif de caresses et d’affection. Votre corps tout entier réagit d’une manière sensuelle, sexuelle.

À présent, regardez-vous en train de remercier la personne sage d’être à vos côtés. C’est le dernier message que vous recevez au sujet de votre beauté, le miracle unique du corps….Puis regardez-vous en train de quitter cet endroit sécurisant pour retourner chez vous, tout en sachant que vous pourrez y retourner aussi souvent que vous aurez envie ou besoin de le faire. Vous emportez avec vous une nouvelle appréciation, un nouvel amour de votre corps. Vous ramenez avec vous tous ces messages positifis et pouvez les appliquer maintenant dans votre vie quotidienne et votre vie amoureuse. Observez la réaction positive de votre partenaire face à ces changements…Observez-vous en train de vous plaire dans votre corps débordant de vie et d’énergie…Voyez votre corps détendu et ouvert à toutes les caresses de votre partenaire…Imaginez-vous en train de faire l’amour avec ce corps merveilleux, ce corps, qui est votre corps…Tel qu’il est actuellement, simplement transformé par votre amour et votre acceptation…

Maintenant, étirez lentement les jambes et les bras….Respirez profondément, puis respirez un peu plus vite. Par votre respiration, faites entrer de l’énergie dans votre corps…À présent, ouvrez les yeux et retournez à vos occupations, sachant que désormais, ce nouvel amour de votre corps vous accompagne.

mercredi 27 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 87 partie

EXERCICE 1

Visualisez votre acceptation de votre corps

COMMENTAIRES
Ce premier exercice a un pouvoir extraordinaire, il va vous aider à modifier vos certitudes profondément ancrées quant à votre apparence. Il utilise une démarche appelée la « visualisation créative ». Beaucoup d’entre vous sont déjà familiarisés avec cette technique. En quelques mots, la visualisation créative consiste à se mettre dans un état de profonde relaxation et à imprimer des images positives dans son esprit. Cette technique est souvent utilisée pour obetnir de bons résultats sportifs, arrêter de fumer, perdre du poids ou pour s’inculquer de nouvelles habitudes.

Cet exercice s’adresse en particulier aux personnes qui veulent améliorer l’image qu’elles ont de leur apparence et acquérir une plus grande sensibilité sexuelle. Je vous recommande vivement de le pratiquer. Au bout de cinq ou six fois, vous commencerez déjà à mieux accepter votre apparence physique. Votre désir sexuel en sera donc accru, et vous vous sentirez plus libre pour expérimenter de nouvelles techniques sexuelles. N’oubliez pas que les neuf domaines de ce programme sont tous en étroite connexion les uns avec les autres.

INDICATIONS

Enregistrez-vous sur un magnétophone ou une cassette en train de lire le script suivant. Vous pouvez ajouter une petite musique de fond si vous le désirez. (Si vous préférez entendre la voix de quelqu’un d’autre, demandez à un(e) ami(e) de lire le script pour vous). Remettez la cassette au début et choisissez un moment où vous êtes sûr(e) de ne pas être dérangé(e) pendant au moins une demi-heure, pour vous la repasser dans un environnement calme et serein.

Vous remarquerez qu’à certains endroits du script, des pauses sont indiquées. Le nombre de pointillés donne une indication approximative du temps de pause à respecter : … = 5 secondes,…= 10 secondes, …= 15 secondes, etc.

mardi 26 avril 2011

Tour d'Asie 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 86 partie

AIDEZ VOTRE PARTENAIRE À MIEUX S’ACCEPTER

Que pouvez-vous faire pour aider votre partenaire à avoir une image plus positivie de son corps? Avant tout, veillez à ne pas accentuer le problème en vous montrant trop critique envers lui (elle). Beaucoup de gens pensent, à tort, que la crtique va aider leur partenaire à perdre du poids ou à être plus constant(e) dans ses efforts : « Regarde-toi, tu commences à grossir », « Tu ne devrais pas manger ça », « Tu es trop gros », etc. Je connais un homme qui avait pris des photos horribles de sa femme et les avait collées sur le réfrigérateur pour sans cesse lui rappeler ses kilos en trop. Ce type de comportement ne sert qu’à diminuer encore l’estime qu’a votre partenaire de lui-même (d’elle-même), et à dresser un mur entre vous. Même les messages subtils, comme par exemple complimenter votre partenaire sur les kilos qu’il (elle) a perdus ou sur le choix d’un vêtement qui l’amincit, peuvent laisser entendre qu’il (ou elle) n’était pas acceptable auparavant. La meilleure façon d’aider votre partenaire à avoir une meilleure image de son corps est de lui faire constamment sentir que vous l’acceptez tel (le) qu’il (elle) est.

Pour vous y aider, dresser la liste (mentalement ou par écrit) de tout ce qui vous plaît chez lui (elle) en tant que partenaire sexuel(le), en précisant toutes les parties de son corps que vous trouvez attirantes. Soyez honnête dans vos louanges. Votre partenaire saura si vous dites la vérité ou pas.

Après avoir dressé votre liste, commencez à lui faire des compliments. Nous sommes très nombreux à ne plus faire de compliments à nos partenaires une fois passée la période de la séduction. Nous avons tous besoin d’entendre que nous sommes aimé(e)s et apprécié(e)s, et ceci en permanence.

Voici quelques exemples de compliments agréables à entendre :
« J’adore quand je te sens vraiment excitée! »
« Tu flattes mon pénis de la plus merveilleuse façon. »
« Tu sais exatement ce qu’il faut faire pour me mettre à l’orgasme.
« Tu es le meilleur des amants que j’aie eus. »
« J’adore tes cheveux. Ils sont si doux et si brillants! »
« J’adore caresser ta peau à l’intérieur de tes cuisses. On dirait du velours. »
« Tes lèvres sont délicieuses. »
« J’aime tellement ton odeur! »
« J’aime me pelotonner contre toi. Tu es si chaud et doux. »
« J’ai toujours adoré tes yeux. »
« Tu es si fort! J’aime sentir les muscles de ton dos. »
« J’adore la sensation que j’ai quand je touche ton pénis. Il est à la fois ferme, doux et chaud. »
« J’aime ta façon de marcher. »

lundi 25 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 85 partie

LES «ENJOLIVEURS »

Les gens ayant une mauvaise image d’eux-mêmes ont tendance à choisir l’une de ces deux directions. Soit ils n’apportent aucun soin à leur apparence physique, soit ils consacrent un temps et une énergie incoyables à essayer d’avoir une meilleure apparence.

Ceux qui négligent leur apparence physique expriment haut et fort l’image négative qu’ils ont de leur corps : Comme je n’ai pas un corps parfait, je n’ai nullement besoin d ‘une bonne coupe de cheveux. » « Comme je suis trop grosse, inutile que je porte de jolis vêtements, ou que j’en prenne soin. » « Avec toutes les rides que j’ai, inutile que je mette mon visage en valeur avec une jolie coiffure ou des boucles d’oreilles. »

Les gens renvoient d’eux-mêmes une bien meilleure image s’ils font l’effort de s’arranger. Si les couleurs que vous choisissez pour vos vêtements flattent le teint, s’ils vous vont bien et s’ils sont bien entretenus, vous faites forte impression dès le départ. Qu’importe que vous soyez jeune ou moins jeune, grand ou petit, gros ou mince, que votre visage soit beau ou ingrat. Les efforts que vous faites pour avoir bonne allure sous-entendent : « Je fais attention à moi. Je mérite les efforts que je fais. » Et si cela est confirmé par votre attitude ou votre manière de marcher, l’effet peut être surprenant. Les gens sont attirés par vous. Ils pensent que vous menez une vie pleine et intéressante. Ils veulent passer du temps avec vous.

On ne vous a doté que d’un seul corps. Quelle que soit sa forme ou sa taille actuelle, c’est le seul que vous ayez. Enjolivez-le et montrez-le! Si votre apparence est au mieux de ce qu’elle peut être, vous vous sentez mieux avec vous-même et acceptez mieux votre image. Et c’est ce qui vous rend attirant(e) sexuellement.

Il serait sage, également, que vous mettiez un peu plus de soin dans votre tenue vestimentaire à la maison. Il y a quelques années, une de mes amies en a tiré la leçon. Elle était remariée depuis peu de temps, et son premier mari devait venir chercher leurs enfants pour le weekend. Quand il est arrivé, mon amie est montée chercher les affaires des enfants, laissant les deux hommes bavarder en bas. En redescendant, elle a entendu son premier mari dire au nouveau : « Aujourd’hui, elle doit te sembler ravissante, mais attends donc quelques mois. Bientôt, elle va passer toutes ses journées dans de vieux joggings défraîchis et porter des chemises de nuit en flanelle informes pour dormir. Et je te conseille de t’habituer à la voir en bigoudis car elle en porte tout le temps.

Mon amie a capté le message. De ce jour-là, son second mari ne l’a plus jamais vue dans des tenues trop négligées. Elle m’a dit : « Ce n’est pas que je m’habille quand je suis à la maison, mais je porte des habits à la fois confortables et seyants. En fait, je ne me suis jamais montrée à lui en tenue négligée. »

Venir au lit, après une bonne douche, vêtu(e) d’une jolie chemise de nuit brodée ou d’un pyjama soyeux est une façon de dire : « Je fais attention à moi. » N’hésitez pas à renouveler votre garde-robe en matière de vêtements de nuit. Toutes les tailles sont disponibles. C’est une manière supplémentaire de montrer votre respect pour votre corps.

Certaines personnes, toutefois, devraient passer moins de temps à soigner leur apparence. Elles se sentent tellement peu en sécurité, à propos de ce dont elles ont l’air, qu’elles passent un temps infini à arranger leur coiffure, à décider quels vêtements porter et à se maquiller. Si telle est votre tendance, ne vous attardez plus devant les miroirs et concentrez-vous plutôt sur ce que les autres apprécient vraiment en vous. La plupart des gens sont beaucoup plus tolérants que vous au sujet de votre apparence.

Détournez l’énergie que vous consacrez à votre apparence en étant plus actif(ve) physiquement. Une des conclusions de l’enquête citée précédemment, publiée dans le magazine « Psychologie aujourd’hui » était que les personnes s’attaquant davantage à leur bonne forme physique et à leur santé avaient une meilleure image de leur apparence que celles localisées d’abord sur leur apparence. Un programme d’exercices régulier non seulement améliorait leur apparence physique, mais améliorait également la perception qu’elles avaient de leur allure. Comme l’a bien résumé une participante à l’un de mes ateliers : « J’aime mon corps même s’il ne pourrait certainement gagner aucun prix de beauté. Je prends soin de lui, car sans lui, je ne pourrais exister. Ce qui est beau chez moi, c’est vraiment la beauté qui est en moi. » Terri Sutton, dans un journal de Minneapolis, s’exprime en des termes approchants : « La méthode que je préfère pour revaloriser mon corps est de m’en servir. Ce qui veut dire danser grâce à lui, marcher, courir, sauter, faire l’amour, avoir mal parfois et sentir la douleur, sentir sa force, éprouver sa souplesse, le sentir exister, vivre en lui de manière à le sentir totalement être « moi ». »

vendredi 22 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 84 partie

CE QUE L’ON VEUT RÉELLEMENT DE L’ÊTRE AIMÉ

Une fois que vous commencez à vous départir des critères de beauté irréalistes, vous pouvez commencer à réellement apprécier ce qui rend les autres sexuellement attirants. En dépit de ce que les médias ont pu imprimer dans nos têtes, je sais maintenant, de par tous les témoignages que j’ai entendus pour écrire ce livre, que la beauté physique selon les critères imposés, n’est pas la clé de l’attirance sexuelle. J’ai entendu des centaines de fois que la sensibilité comptait infiniment plus que l’attrait sexuel :

« En matière de sexualité, c’est la passion qui est pour moi l’élément le plus important. Les femmes très belles mais insensibles ne m’excitent pas du tout. En revanche, une femme qui n’a rien d’une gravure de mode mais qui est passionnée m’excite totalement. »

« Ma femme a peur que ses kilos ne lui ôtent sa séduction. En ce qui me concerne, je ne trouve pas du tout et ses craintes sont sans fondement. Elle a 47 ans, et tant qu’elle répondra avec passion à mes caresses et à mes baisers, je sais que le reste n’aura aucune importance. »

« Qu’elle frémisse quand je la caresse, et ça me suffit ! »

« La qualité que j’apprécie le plus chez un amant, c’est qu’il soit attentionné. Je veux qu’il fasse attention à moi, à ce que je ressens, à ce que je veux. Son apparence compte beaucoup moins pour moi. »

« Ce que je veux chez un homme, c’est qu’il ait envie d’une relation intime. Il peut aussi bien être gros, maigre, avoir un pénis de trente centimètres, ou un de dix, je me fiche de tout cela. Ce que j’attends de lui, c’est qu’il soit disponible d’un point de vue émotionnel. »

« Ma femme se laisse vraiment aller quand nous faisons l’amour. J’adore quand elle manifeste son plaisir de par ce que je lui fais. Dieux merci, elle ne laisse pas ses kilos en trop diminuer son plaisir ou le mien. »

Comme le remarque cette dernière personne, si vous laissez vos sentiments d’inadéquation au sujet de votre apparence interférer dans votre sensibilité sexuelle ou vos aptitudes en matière d’intimité, peut-être allez-vous priver votre partenaire des vraies vertus qu’il recherche chez l’être aimé. En fin de compte, un(e) partenaire détendu(e) présent(e) affectivement et amoureux(se) est bien plus excitant sexuellement, pour la plupart des gens, qu’un(e) partenaire au corps parfait.

jeudi 21 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 83 partie

DÉBARRASSEZ-VOUS DES CRITÈRES IRRÉALISTES

Que vous soyez malheureux(se) de votre propre apparence ou de celle de votre partenaire, pour pouvoir jouir au maximum de votre sexualité, il va vous falloir trouver le moyen d’accepter cet état de chose. Il vous faut trouver le moyen de vous aimer et de faire l’amour à votre partenaire, tels que vous êtes réellement tous deux.

Une des façons de mieux accepter son corps, ou celui de l’autre, est de comparer les images idéales que vous avez en tête à celle de tous les humains ordinaires que vous avez autour de vous. Pour ma part, j’ai eu une nouvelle appréciation du corps, féminin aussi bien que masculin, après avoir passé un week-end dans un camp de nudisme familial. Une de mes amies, pratiquant couramment le nudisme, m’a invité à les accompagner, elle et son mari, à leur camp préféré. Le seul moment de gêne, pour moi, a été quand j’ai dû enlever mes vêtements aussitôt franchi la barrière d’entrée du camp. Ensuite, tout a été comme dans n’importe quel autre centre de loisirs. Les gens jouaient au ping-pong, nageaient dans le lac, se promenaient sur les bords, s’entraînaient au tir à l’arc et s’adonnaient à toutes les activités habituelles, mais tout nus. J’ai vu des gens avec un gros ventre, des gens maigres, des corps jeunes, et des vieux. La devise du camp était : « Tout le monde est beau ! » Et effectivement, autour de moi, les gens semblaient avoir bien assimilé cette philosophie et déambulaient avec une grâce peu commune. Je revois toujours l’image de mon amie, dont le ventre, selon ses propres termes, ressemble à de la guimauve, marcher tout fière avec seulement un petit collier autour du cou et des boucles d’oreilles. Depuis lors, je suis plus tolérante avec mon propre corps.

Une autre de mes amies, qui est une femme très forte, a eu une expérience similaire en participant à une retraite spirituelle. Sur le lieu de la retraite, les douches étaient en plein air et la plupart des participants se lavaient tout nus. « Avant de participer à cette retraite, j’avais très peur de la nudité », m’a-t-elle confié. « Je ne savais pas si je serais capable de l’assumer. J’aime croire que mes habits dissimulent ma graisse. » Au moment d’aller prendre une douche, la première fois, elle s’est sentie très gênée, mas dès le lendemain, son anxiété s’était atténuée. « Personne ne faisait attention à moi, », a-t-elle dit ensuite. « Alors je me suis dit que si deux cents personnes pouvaient me regarder et m’accepter telle que je suis, pourquoi n’y arriverais-je pas moi-même ? » À la fin de la semaine, elle était parfaitement à l’aise. « Les plus gênés étaient ceux qui portaient un maillot de bain pour se doucher ! » A-t-elle conclu en riant.

Si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre à un camp de nudistes, une piscine où l’on peut se mettre nu ou une aire de bain public, offrez-vous une séance dans un club de remise en forme, avec gymnastique, douches et saune, vous pourrez y voir un étalage de chair humaine d’une infinie variété.

L’excès de poids est un problème qui concerne beaucoup de monde. Une façon de mieux accepter vos formes est de bien vous renseigner sur les conséquences des régimes. Seul un pourcentage infime de la population dispose naturellement d’un corps mince, ferme, élancé et svelte, du genre qu’on nous montre dans les magazines et que nous admirons. Tous les autres luttent de façon acharnée et s’imposent des régimes continuels pour arriver à ces proportions idéales. Mais nous le savons maintenant, de tous les gens qui font des régimes, seuls 5% arrivent à avoir la silhouette dont ils rêvent, et à la préserver. Les 95% restants n’y arrivent pas, ou seulement pour une courte période, et ils doivent se relancer dans un nouveau régime. Ces pertes et prises de poids en dents de scie sont dangereuses pour le cœur, ainsi que pour les muscles et la charpente osseuse. Il est possible, physiquement, de s’astreindre à un régime et à la pratique d’exercices pour arriver à la minceur convoitée. Mais maintenir cet effort dans le temps exige un engagement en temps et en énergie que la plupart des gens ne peuvent prendre ou n’ont pas envie de prendre. Nous imposer cela à nous-mêmes ou le demander à nos partenaires n’est pas très réaliste. Nous pouvons très bien manger une nourriture saine, naturelle et gourmande, et faire un peu d’exercice nécessaire à une bonne santé, sans pour autant transformer notre vie en enfer. En tout cas, nous devons absolument mettre un terme immédiat à notre obsession autodestructice de la minceur.

mercredi 20 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 82 partie

LES CRITÈRES IRRÉALISTES AU SUJET DE NOS PARTENAIRES

Les critères de beauté irréalistes, perpétués par nos cultures, peuvent aussi affecter notre façon de voir nos partenaires. J’ai discuté avec un grand nombre de femmes et d’hommes insatisfaits, de l’apparence de leur partenaire. L’excès de poids est l’un des plus gros problèmes pour les hommes. Parmi les participants aux nombreux ateliers de réflexion pour les couples que j’ai menés, il y a toujours au moins un homme qui se plaint du poids de sa femme. Voici le genre de propos qu’ils tiennent : « Si seulement elle perdait juste un peu de poids…Je ne suis plus aussi attiré par elle que je l’étais. Quand nous nous sommes mariés, elle ne ressemblait pas à cela. Elle sait très bien que j’aimerais qu’elle perde du poids. »

Certains hommes attendent de leur femme qu’elle garde, au fil des ans, la silhouette qu’elle avait étant jeune mariée. Et malheureusement, parmi ceux-là, certains disent ne plus être attirés sexuellement par leur femme bien en chair. C’était le point noir d’un de mes clients que je suivais en séances privées à mon cabinet. « Ma femme a eu deux enfants », m’a-t-il dit, « et elle a pas mal grossi. Sa poitrine tombe. Je l’aime, mais elle ne m’excite plus. Je n’en suis pas fier et je me garde bien de lui dire quoi que ce soit à ce sujet, mais malgré tout elle le ressent, c’est forcé. »

Certaines personnes ne demandent rien de moins…que la perfection ! Je me souviens d’une jeune femme qui se plaignait de ce que son mari de 29 ans commençait à perdre de son sex-appeal car il avait pris quelques kilos. J’ai eu quelque temps plus tard, l’occasion de rencontrer l’homme en question, et j’ai été surpris par la beauté de son physique. D’autres m’ont avoué ne sortir qu’avec des personnes exceptionnellement séduisantes.

Au cours d’une réunion où il n’y avait que des hommes, j’ai écouté un homme entre deux âges parler avec une certaine candeur de son obsession pour la perfection du corps. « Il est difficile, pour une femme, d’avoir un joli corps après 25 ans, » a-t-il dit, « c’est pourquoi, maintenant, je ne sors qu’avec des femmes qui ont au moins vingt ans de moins que moi. » Et naturellement, il trouvait toujours ces jeunes femmes « immatures », une des raisons pour lesquelles il ne s’est jamais marié.

Il a fait de son mieux pour essayer de nous expliquer cette obsession qu’il avait des femmes jeunes et belles : « Je pense que j’ai été profondément marqué par le magazine ‘Playboy’ », a-t-il expliqué. « Je suis sérieux. J’ai passé des milliers d’heures, dans ma jeunesse, à regarder les filles qui y posaient nues. Je me masturbais en les regardant. Dans mon placard, à l’université, j’en avais collé partout. J’en avais mis aussi au-dessus de mon lit, et chaque matin en me réveillant, tous ces corps magnifiques étaient la première chose que je voyais. L’image du corps féminin supposé sexy imprimé dans mon subconscient. Cela me rend très sélectif quand je croise les femmes dans la rue. Mon regard ne s’arrête que sur celles dont l’apparence évoque les filles de magazines. Les autres ne m’intéressent pas. Je sors en ce moment avec une femme que j’apprécie beaucoup, mais elle ne m’attire pas sexuellement. Je sais que ça a l’air stupide de dire ça, mais ses seins ne m’excitent pas. »

Sa franchise a encouragé plusieurs des hommes présents à prendre eux aussi la parole. Voici un extrait de l’échange qu’il y a eu à ce moment :
- Antoine : « Toutes ces images de créatures magnifiques que l’on voit partout peuvent avoir sur nous un effet extrêmement fort. Elles m’influencent encore aujourd’hui, même si j’ai maintenant la cinquantaine. Les filles de ‘Cosmo’ me plaisent particulièrement. Elles sont jeunes, belles, terriblement séduisantes, elles ont des cheveux extraordinaires. Les femmes avec lesquelles on vit quotidiennement, nuit et jour, ont toutes des imperfections. Elles prennent du poids. Elles se rident. Parfois elles sont malades. Ce sont des personnes bien réelles. On doit mettre ses fantasmes de côté.
- Alain : « On vend aux hommes l’image de la femme supposée être sexy. Une femme de 18 ans qui est censées garder la même apparence pour le restant de ses jours. Et on nous vend ça ! C’est de la merde ! »
- Jean : « Un des mes amis m’a dit récemment qu’il ne se sentait plus attiré sexuellement par sa femme. Il m’a dit : ‘J’aime les femmes minces avec de tout petits seins aux pointes dressées. La mienne a pris du poids et ses seins sont devenus énormes depuis qu’elle a allaité notre enfant.’ Je sais ce qui se passe dans sa tête. Il pense à une image mythique de la femme et il ne peut s’empêcher d’y comparer la sienne. »

De toute évidence, ces hommes n’aimaient pas la façon dont ils se sentaient avoir été manipulés par les médias. Les images de créatures parfaites leur revenaient constamment en tête, les frustrant de la capacité de trouver des satisfactions de leur partenaire bien réelle.

mardi 19 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 81 partie

LES HOMMES, LE SEXE, ET L’IMAGE DU CORPS

Je n’ai pas encore rencontré d’hommes qui soient réellement inhibés par leur apparence physique comme semblent l’être un grand nombre de femmes. Mëme si beaucoup d’hommes sont préoccupés par leur apparence, ils ne semblent pas prêts à laisser cela interférer dans leurs relations sexuelles. Il y a même quelques hommes qui m’ont demandé pourquoi l’image du corps figurait à mon programme de « Notion de Désir ». Je me souviens de la question de l’un d’eux : « Que vient faire l’image du corps dans l’acte sexuel ? »

Les hommes se sentent plus concernés que les femmes sur un aspect de l’image corporelle : l’appareil génital. Beaucoup de femmes trouvent que leur sexe n’est pas attirant, et une grande majorité trouve même que c’est la partie la plus horrible de leur anatomie. Peu de femmes passent du temps à se préoccuper de ce qu’il y a entre leurs jambes. « Heureusement », comme l’a indiqué une femme lors de l’enquête qui a été réalisée sur le sujet, « tous ces bouts de chair et ces orifices sont à l’abri des regards. »

Inversement, le sexe masculin, lui, ne peut échapper à la vue, et la plupart des hommes en ont une conscience très forte. Cette conscience est encore accentuée par les messages que les hommes reçoivent des médias. Comme le dit Bernie Zilbergeld dans son livre « La nouvelle sexualité masculine » : « Dans le domaine du fantasme, les pénis ne peuvent avoir que trois tailles : gros, très gros, ou si gros qu’il empêche de passer la porte. « Enorme », « Démesuré », « turgescent », sont des mots qui reviennent souvent pour qualifier le sexe des hommes. Zilbergeld a ajouté dans une inteview : « Freud a en partie raison à propos du désir de pénis. Il existe en effet, mais seulement chez les hommes. Tous les hommes que j’ai rencontrés jusqu’à maintenant voudraient le pénis de quelqu’un d’autre ou un pénis mythique. » Certains hommes sont tellement préoccupés par la taille de leur pénis qu’ils ont recours à des pompes mécaniques pour les faire grossir, une technique qui n’a pas d’effets durables sur la taille du pénis mais peut endommager la sensibilité érectile des tissus.

Que vous soyez un homme ou une femme, il est difficile de vous sentir sexy si vous ne sentez pas votre corps correspondre aux critères en vigueur dans nos sociétés. Si vous êtes gros, si vous êtes né avec de petites jambes ou un torse large et si vous êtes de petite taille et avez de trop gros seins, avec les muscles flasques ou un trop grand nez, il vous est facile de ne pas vous sentir attirant sexuellement, et de ne pas avoir le sentiment de mériter d’être aimé.

lundi 18 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 80 partie

LES FEMMES, LE SEXE ET L’IMAGE DU CORPS

Notre culture nous enfermant dans l’obsession de la beauté, de la jeunesse et de la minceur, il n’est pas surprenant que tant de femmes ne soient pas satisfaites de leur apparence. Dès qu’apparaissent sur leur visage et leurs corps les premiers signes de la maturité, elles en sont désespérées.

Mais quel effet cela a-t-il sur leur sexualité ? Pour le savoir, j’ai demandé à un groupe de femmes de venir discuter de sexe et de l’image du corps. Voici quelques bribes de cette conversation :
- Moi : « Quelles sont celles d’entre vous qui ont, à un moment donné, réellement aimé leur corps et trouvé qu’il était sexy, et à quel moment de leur vie ? »
- Sandrine : « Devons-nous vraiment parler de ça ? » (Rires)
- Hélène : « Il m’est arrivé d’aimer mon corps. J’avais été malade, j’avais eu de fortes diarrhées pendant trois semaines et j’étais descendue à 58 kilos. Je pouvais enfiler les petites culottes en dentelle rouge de ma compagne de chambre, à l’université, et je me sentais très sexy. Avoir bonne allure dans une minuscule culotte en dentelle, c’est ça, être sexy. »
- Marguerite : « J’ai toujours été mince mais ce n’est pas pour ça que je me suis jamais sentie sexy. Je me sentais dépourvue de féminité et ne me sentais pas attirante du fait de cet aspect androgyne. »
- Betty : « Tu me sidères ! J’ai toujours trouvé que tu ressemblais à Grace Kelly ! »
- Marguerite : « Ne sois pas absurde. Je me suis toujours sentie très masculine. J’ai eu des complexes toute ma vie à cause de mes petits seins. Quand j’étais adolescente, les garçons se moquaient de moi en disant que j’avais des jambes de moineau. »
- Annie : « Moi, c’est le contraire. Ils se sont toujours moqués de mes gros seins. Ma cousine et moi, on nous appelait ‘les sœurs Robelots’. »
- Marguerite : « Quand on me dit que j’ai quoi ce que soit de joli, je pense que les gens mentent. Quand nos parents nous comparaient ma cousine et moi, étant enfants, c’était la ‘jolie’ et moi ‘l’intelligente’. On me disait souvent : ‘Quand tu auras 18 ans, tu seras très jolie’. Et moi j’interpretais cela comme n’étant pas jolie alors. Je suis finalement arrivée à ces 18 ans tant attendus, mais rien ne s’est produit. Aucun changement radical d’aucune sorte. Je ne me sentais pas attirante, et par conséquent, je ne l’étais pas. »
- Élodie : « J’étais en train de me dire que les sujets sur lesquels on vous taquine quand vous êtes enfant restent en mémoire toute votre vie. Vous ne pouvez jamais vous en débarrasser. Moi, j’étais très mince. Je ne pesais jamais plus de cinquante kilos. Les garçons me disaient ‘Quand tu tires la langue et te mets de côté, tu ressembles à une fermeture Éclair’, et autres commentaires du même ordre. J’ai voulu leur prouver le contraire. Maintenant, je suis grosse. » (Rires)
- Nadine : « Les seuls moments où j’aie aimé mon corps ont été quand j’allaitais mes enfants. À aucun autre moment je n’ai eu de seins. »
- Denise : « Je déteste les grosses rides qui traversent mon front. J’ai essayé toutes sortes de crèmes pour les faire disparaître, et les nouvelles méthodes au laser. La nuit, je porte un bandeau très serré sur le front pour les faire remonter. J’ai même failli faire appel à la chirurgie esthétique. Je voulais qu’on me tire la peau du front pour effacer mes rides et qu’on me ‘clippe’ les nerfs frontaux pour que je perde la mauvaise habitude de froncer les sourcils. Mais le chirurgien ne pouvait m’assurer que j’aimerais la texture de ma peau une fois l’opération faite. De plus, mes rides ne gênaient pas mon compagnon. Il m’a dit : ‘Je ne veux pas que tu aies un visage en plastique’. »
- Sandrine : « J’aime mes jambes, mais je trouve que mes genoux tombent. J’ai envisagé de les faire remonter grâce aux miracles de la chirurgie. »
- Moi : « Voilà ce que je veux savoir : votre aptitude à être sexuelle, détendue et entièrement prise dans l’acte sexuel, est-elle affectée par l’image de votre corps ? »
- Ensemble : « Absolument ! »
- Ensemble : « C’est certain ! »
- Hélène : « Quand j’ai tellement perdu de poids, je me sentais sexy. »
- Nelly : « Le fait que je sois si grosse bloque ma sexualité. Je ne veux pas faire l’amour dans certaines positions. Quand mon mari veut me caresser, je lui dis :’Ne me touche pas !’. Je déteste ce que je ressens dans ces moments-là. »
- Nadine : « Te sens-tu à l’aise quand ton mari te regarde alors que tu es toute nue ? »
- Nelly : « Non !Absolument pas ! Ce matin, en me levant, bien qu’ayant une chemise de nuit sur moi, je me suis enroulée dans une grande robe de chambre. Mon mari m’a regardée et m’a dit : ‘Tu sais, tu n’as pas besoin de faire ça.’ Mais je ne peux m’en empêcher. Au moins pour moi. Voilà la piètre opinion que j’ai de moi-même. Même s’il est avec moi d’une gentillesse extrême. L’autre nuit, il m’a dit en plaisantant : « Je veux faire l’amour avec toi, mais je promets de ne pas te toucher. Je laisserai mes deux mains derrière la tête » (Rires). Lui et moi pouvons plaisanter sur le sujet, mais je me sens toujours très mal à l’aise quand il me touche.

Quand une femme ne se sent pas bien dans son corps, pour quelque raison que ce soit ( elle se trouve trop grosse, trop maigre, trop flasque, les jambes trop petites, la taille trop épaisse, les seins trop gros ou trop petits), cela peut avoir un effet terrible sur sa sexualité. Lors d’une étude portant sur cent vingt-trois femmes, les chercheurs ont révélé une étroite corrélation entre l’image du corps et le désir sexuel. Les femmes qui avaient une vision négative de leur apparence physique non seulement s’intéresseraient moins que les autres aux joies du sexe, mais elles avaient aussi un éventail d’activités sexuelles plus limité et avaient plus de difficultés à être excitées et à atteindre l’orgasme.

L’année dernière, j’ai travaillé avec une jeune femme, prénommée Marion, qui était l’exemple typique de la façon dont une mauvaise image de soi peut altérer tous les aspects de la sexualité. Quand Marion a analysé les résultats de son questionnaire sur son Style sexuel, elle a réalisé que l’image négative qu’elle avait de son propre corps diminuait ses scores dans toues les autres catégories. Elle a obtenu un score bas dans le domaine de la sensualité car, selon ses propres termes : « Je ne vais pas le laisser promener ses mains sur CE corps ! » Idem dans le domaine de la technique car : « Je ne me sens plus aussi libre qu’avant de prendre tous ces kilos. Par exemple, quand je suis au-dessus, je me dis qu’il peut facilement voir tous mes bourrelets. » Là où elle a obtenu les résultats les plus bas, c’est dans le domaine du romanesque : « Le problème de l’amour romantique, pour moi, c’est que je ne pense pas mériter l’amour que mon marie me porte. L’autre jour, je lui ai dit : ‘Je ne serais pas étonnée si, me trouvant tellement grosse, tu allais chercher l’amour ailleurs’. »

Malheureusement, non seulement l’image négative qu’elle avait d’elle-même l’inhibait sexuellement, mais elle lui donnait aussi la sensation de ne pas être digne d’amour.

vendredi 15 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 79 partie

LE SEXE ET L’IMAGE DU CORPS

Nous vivons dans une civilisation obsédée par l’image du corps. Jamais auparavant nous n’avons fait de régimes, d’exercice et de body-building. Nous comptons les calories que nous absorbons, nous faisons faire des implants pour cacher nos calvities, nous dépensons des sommes folles pour nous faire grossir ou diminuer les seins, et nous faire aspirer, par lippo-succion, la graisse superflue. Tout est dans l’image. Et pourtant, en dépit de nos efforts, nous n’aimons pas l’image que nous renvoie notre miroir. Plus de 85% des personnes ayant répondu à l’enquête sur l’image du corps, proposée par le magazine Psychology Today (« Psychologie Aujourd’hui »), se sentaient fortement concernées par leur apparence. Et près de 35% d’entre elles avaient au moins un problème significatif quant à cette image d’elles-mêmes. Une enquête du même style avait déjà été menée treize ans auparavant, et malheureusement, il s’avère qu’aujourd’hui, les gens acceptent moins facilement leur image qu’avant.

Vous ne serez probablement pas surpris d’apprendre qu’il y a une différence notable entre les hommes et les femmes quant à leur façon respective de voir leur corps. Reprenez un instant les résultats du questionnaire sur votre Style sexuel à tous deux, pages 33 et 42. Dans la majorité des couples, en ce domaine, les résultats de l’homme sont plus élevés que ceux de la femme. Je peux souvent déterminer le sexe de la personne qui a répondu au questionnaire rien qu’en regardant les résultats qui concernent l’image du corps. Une femme, ayant obtenu de piètres résultats quant à l’image de son corps, a commenté ainsi les bons résultats obtenus par son mari : « Il ne dit jamais rien de mal quant à son apparence. Il ne se critique jamais ! Il a un ventre proéminent, de petites jambes frêles d’oiseau, et une peau très blanche qui devient flasque car il ne fait plus de sport. Mais rien de tout cela ne le perturbe ! C’est vraiment bizarre. » Elle n’en revenait pas qu’avec une apparence aussi imparfaite son mari puisse aussi facilement s’en satisfaire.

Je suis profondément désolé de voir que ce sont les toutes jeunes femmes d’une vingtaine d’années qui ont la plus mauvaise image d’elles-mêmes. La majorité de ces jeunes avec un corps svelte, une peau de velours et des cheveux lumineux sont extrêmement critiques au sujet de leur apparence. Une de mes amies le constate tous les jours avec sa fille de 19 ans, Martha, une fille tellement jolie que toutes les têtes se tournent dès qu’elle entre dans une pièce. Les hommes et même les femmes s’arrêtent de parler pour la regarder passer. Elle a même posé pour des magazines féminins. Et pourtant, Martha n’aime pas son apparence. Elle est obsédée par les régimes et le fait que son ventre fasse un léger arrondi la pousse à pratiquer assidûment le jogging, d’une manière presque compulsive.

Hélas, les hommes aussi commencent à accepter moins facilement leur image. L’industrie des cosmétiques pour les hommes a fait un bond spectaculaire depuis que les hommes se mettent des mousses et des sprays dans les cheveux pour les faire gonfler, décolorent leurs cheveux gris et se mettent une crème de base sur la figure pour protéger leur peau et prévenir son vieillissement. Aujourd’hui, 20% du marché de la chirurgie esthétique est alimenté par les hommes. Les interventions sur les hommes sont quatre fois plus fréquentes qu’auparavant. Les hommes se font maintenant faire un lifting aussi facilement que les femmes, et il devient courant qu’ils se fassent faire des implants pour regonfler des muscles qui sont lents à retrouver leur tonicité, par l’exercice. Comme le dit un homme qui en est à sa troisième intervention de chirurgie esthétique : « Vous commencez à vous regarder de plus près et vous constatez que plein de choses demandent à être refixées. »

jeudi 14 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 78 partie

Exercice 6 : Inventez des rituels d’amour romantique

COMMENTAIRES :
Une manière de donner à vos rapports sexuels un sens plus profond est de vous préparer à une expérience intime et romantique. Développer un rituel montre votre capacité de créer une relation unique et personnelle, à la limite du sacré.

INDICATIONS :

Choisissez un moment où vous soyez tous deux calmes, tranquilles et d’humeur intime pour discuter de l’élaboration d’un rituel, à deux, précédant l’acte sexuel. Le but de ce rituel est d’augmenter votre conscience l’un de l’autre et de fortifier les liens qui vous unissent. Ce rituel peut être aussi simple que d’allumer des bougies ou se regarder mutuellement au fond des yeux pendant quelques instants, mais il peut aussi être plus élaboré et inclure plusieurs des éléments suivants :
- Des bougies
- Une musique spéciale
- Un éclairage spécial
- Des fleurs
- Des échanges de regards intenses, les yeux dans les yeux
- Un massage
- Jouer d’un instrument de musique ou chanter
- De l’encens
- Réciter un poème
- Se lire mutuellement des passages de livres que l’on adore
- Etc.

mercredi 13 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 77 partie

DEUXIÈME PARTENAIRE

La Saint-Valentin
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Mardi-Gras
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Pâques
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Votre anniversaire
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

La fête des Mères
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le 1er mai
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?


La fête des Pères
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Votre anniversaire de mariage
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le 1er juillet
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Noël
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le jour de l’An
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

mardi 12 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 76 partie

PREMIER PARTENAIRE

La Saint-Valentin
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Mardi-Gras
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Pâques
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Votre anniversaire
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

La fête des Mères
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le 1er mai
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?


La fête des Pères
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Votre anniversaire de mariage
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le 1er juillet
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Noël
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

Le jour de l’An
Cette fête et la façon dont elle est célébrée ont-elles une forte signification pour vous?
Qu’aimeriez-vous que votre partenaire fasse pour vous, et/ou avec vous?

lundi 11 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 75 partie

Exercice 5 : Petit guide personnel pour les vacances

COMMENTAIRES :

De nombreuses personnes laissent leur partenaire deviner ce que représentent pour elles des vacances particulières ou une occasion spéciale. Et si le (ou la) partenaire se trompe, les choses ne se passent pas aussi bien qu’elles auraient pu.

En réalité, la plupart des gens ont une réaction émotionnelle propre à chaque période de vacances. Certaines femmes estiment que le jour de la fête des Mères n’est rien d’autre qu’un piège commercial et elles aimeraient ignorer toute l’histoire. Mais d’autres se sentiraient profondément peinées si leur mari oubliait de leur offrir un petit cadeau pour l’occasion. Certains hommes aiment que leur anniversaire s’accompagne d’une grande fête. D’autres préfèrent le fêter en famille, en comité restreint. Ou ne pas le fêter du tout. Certaines femmes pensent que Mardi-Gras est une fête réservée aux enfants. D’autres adorent aller à des bals costumés pour adultes et passent des heures à se confectionner un déguisement élaboré. Certaines personnes aiment recevoir des cadeaux utiles pour Noël. Pour d’autres, le cadeau utile est une cause de divorce.

Cet exercice sert à mettre un terme aux supputations mutuelles. Il vous permet d’être explicite quant à vos conceptions de chaque événement traditionnel dans l’année, et à la réaction exacte que vous attendez de votre partenaire.

INDICATIONS : Vous allez trouver ci-dessous la liste des principaux événements, dans l’année, qui sont traditionnellement célébrés. Ajoutez ensuite ceux qui vous sont personnels. Pour chaque événement que vous avez l’habitude de fêter, répondez à la question qui est posée. Echangez ensuite vos réponses et voyez comment vous pouvez les concilier.

vendredi 8 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 74 partie

Exercice 4 : Le calendrier romantique

COMMENTAIRES

Lisez les suggestions suivantes : Soulignez chacune de celles qui font appel à vous de manière positive. Invitez votre partenaire à faire de même. Cochez les suggestions qui vous attirent tous deux afin d’en appliquer certaines.

Janvier : c’est le mois où nous célébrons l’arrivée de la nouvelle année. Quel meilleur moment pour fêter votre relation? La nuit de la Saint-Sylvestre est particulièrement importante pour certains couples. Vous accordez une signification rituelle à la première personne que vous embrassez à minuit. Le Jour de l’An est un jour où il est naturel de fêter et réaffirmer ses engagements. Je connais un couple ayant rédigé une sorte de « contrat relationnel », dont les termes sont renégociés tous les ans au Premier janvier. Le début d’année est aussi le moment idéal pour établir des plans en commun et se fixer des buts. Réservez des dates qui vous seront mutuellement consacrées, où vous pourrez tout à loisir faire l’amour, avoir du temps ensemble et partager des vacances.

Février : le jour de la Saint-Valentin est traditionnellement le jour des amoureux, mais nous avons de plus en plus tendance à élargir cette fête de l’amour à tous ceux que nous aimons. Revenez aux sources et concentrez votre énergie sur l’élu(e) de votre cœur. Peut-être pourriez-vous lui envoyer une carte tendre ou un petit cadeau chaque semaine de ce mois de février. Ou alors saisir l’occasion du jour même de la Saint-Valentin pour prendre un jour de congé et passer cette journée ensemble. Prenez le soin de bien vous habiller et allez vous deux au restaurant. Retournez en des lieux qui ont une importance particulière pour vous deux. Écrivez-lui une belle lettre d’amour.

Mars : quel que soit la région où vous habitez, mars n’est généralement pas un mois où il fait très beau. C’est le mois idéal pour les petits dîners aux chandelles devant la cheminée. Si vous aimez tous deux sortir, profitez de ce mois pour aller voir un spectacle ou assister à une manifestation sportive excitante. Achetez les billets à l’avance et organisez-vous de bonnes soirées. S’il fait froid dehors, de longs bains chauds ensemble peuvent avoir de meilleurs effets que n’importe quoi.

Faites-vous aussi une soirée-photos pour évoquer tous les moments heureux que vous avez eus ensemble.

Avril : c’est l’arrivée du printemps, une période de renouveau. C’est le mois où l’on peut s’aventurer dehors, et partir à deux pour une promenade à pied, à vélo, en moto, ou pour une simple flânerie dans le parc. M’occupant d’une maison depuis tellement d’années, je ne peux m’empêcher d’associer le printemps au grand nettoyage de printemps. Profitez de l’occasion pour faire de vastes rangements dans vos placards et le grenier, vous allez sûrement exhumer des choses extraordinaires qui vous rappelleront à tous deux de bons souvenirs et qui seront l’occasion de renforcer vos liens. Oui, certaines personnes trouvent cette activité romantique, notamment les personnes pragmatiques.

Mai : c’est le mois des fleurs, le symbole de l’amour romantique. Faites la surprise à votre partenaire de ramener à la maison des godets de plantes à fleurs, et plantez-les ensemble. Planter un arbre ensemble peut aussi devenir le symbole de votre amour grandissant au fil des ans. Naturellement, vous pouvez aussi offrir à votre partenaire des fleurs coupées ou une plante d’intérieur pour mettre sur son bureau. N’oubliez pas que les hommes, eux aussi, aiment recevoir des fleurs.

Juin : c’est le mois traditionnel des mariages et des engagements. N’est-ce pas le moment idéal pour réaffirmer vos vœux et vos propres engagements, par des mots ou par des actes? Une simple phrase du genre : « J’aime l’idée de vieillir à tes côtés » ou « Je suis heureux que tu sois dans ma vie », restera longtemps gravée dans la mémoire de votre partenaire.

Juillet : profitez du plein été pour avoir une sexualité plus « hot ». Prenez des risques. Faites l’amour dehors. Faites-le aussi dans chaque pièce de la maison. Allez en pique –nique. Étalez une couverture dans le jardin, la nuit, et contemplez ensemble les étoiles. Allez-vous baigner. Organisez des jeux ensemble.

Août : veillez à réserver au moins quelques jours de vacances à passer rien que tous les deux, avant ou après les vacances avec les enfants, pour mieux pouvoir ensuite reprendre le « train-train », quotidien. Si vous avez des enfants, le fait de passer quelques jours de vacances seuls tous les deux leur délivre un message important. Vos enfants ont besoin de savoir que vous êtes chacun une priorité l’un pour l’autre. Savoir que vous vous aimez leur donne un sentiment de sécurité et leur permettra de nouer des liens intimes avec vous et les autres quand ils arriveront à l’âge adulte.

Septembre : c’est le moment d’accomplir les tâches que vous avez remises à plus tard pendant l’été. Ce peut être le moment idéal pour un acte d’amour concret. Par exemple, laver soigneusement la voiture de votre partenaire (ou payer pour que quelqu’un d’autre ou une machine le fasse). Entièrement nettoyer le garage. Accomplir une corvée de vous-même, sans qu’on vous le rappelle. Ranger la vaisselle sale dans le lave-vaisselle de la façon qui convient le mieux à votre partenaire. Affûter les couteaux de la cuisine pendant un match de football à la télévision. Multiplier les marques d’affection envers votre partenaire. Lui passer de petits mots tendres dans des endroits inattendus afin de lui réaffirmer votre soutien.

Octobre : profitez des premiers frissons pour vous retrouver au chaud dans la maison et organisez des jeux. Vous pourriez par exemple remettre en scène votre première rencontre ou imaginer des circonstances différentes et faire comme si vous vous rencontriez pour la première fois. Tous les déguisements sont permis, c’est toujours très amusant. Étonnez votre partenaire en lui offrant un bouquet de feuilles d’automne. Partez en pique-nique en ayant prévu un thermos de vin chaud et une bonne soupe. Pensez aussi à quelques jours de camping en pleine nature, dans un parc naturel. Il n’y a personne en cette saison. Et comme la nuit tombe plus vite et que les nuits sont fraîches, il vous faudra vous blottir l’un contre l’autre pour avoir chaud. Les conditions idéales pour de longs moments d’amour.

Novembre : le onzième mois de l’année n’est pas réputé pour être un mois gai. Il faut se serrer les coudes. Profitez de cette période pour remercier celui ou celle qui partage vos jours et vos nuits de tout ce qu’il (elle) fait pour vous. Exprimez votre attachement. Pourquoi ne pas lui envoyer une carte ou une lettre d’amour.

Décembre : le dernier mois de l’année est plein de lumière et de festivités. C’est traditionnellement le mois des enfants, des fêtes en famille, des « pots » de fin d’année dans les entreprises, des visites à l’église, ou à la synagogue. Si vous n’y prenez pas garde, ce tourbillon de festivités va vous tenir éloignés l’un de l’autre pendant quelque temps. N’oubliez pas de vous réserver des moments rien que pour tous les deux. Soyez également respectueux, l’un envers l’autre, de vos traditions familiales mutuelles. Demandez à votre partenaire : « Pour Noël, quels sont les mets qui ont le plus de signification pour toi? Quelles décorations éveillent en toi les souvenirs les plus chers à ton cœur? Quelles traditions propres aux fêtes de Noël aimerais-tu faire revivre?

Aidez-vous mutuellement pour toutes les corvées liées à ces fêtes. Elles ne doivent pas se transformer en tour de force pour la femme. Les tâches et le plaisir doivent être équitablement répartis. Soyez particulièrement attentifs aux cadeaux que vous allez mutuellement vous offrir. Les deux membres d’un couple que je connais ont cessé de s’offrir mutuellement des cadeaux et vont ensemble s’acheter un gros cadeau pour tous les deux. Ils adorent passer ce moment ensemble et trouvent que ce système leur permet de réduire la pression due au désir d’offrir le « cadeau parfait ».
Exercice 4 : Le calendrier romantique

COMMENTAIRES

Lisez les suggestions suivantes : Soulignez chacune de celles qui font appel à vous de manière positive. Invitez votre partenaire à faire de même. Cochez les suggestions qui vous attirent tous deux afin d’en appliquer certaines.

Janvier : c’est le mois où nous célébrons l’arrivée de la nouvelle année. Quel meilleur moment pour fêter votre relation? La nuit de la Saint-Sylvestre est particulièrement importante pour certains couples. Vous accordez une signification rituelle à la première personne que vous embrassez à minuit. Le Jour de l’An est un jour où il est naturel de fêter et réaffirmer ses engagements. Je connais un couple ayant rédigé une sorte de « contrat relationnel », dont les termes sont renégociés tous les ans au Premier janvier. Le début d’année est aussi le moment idéal pour établir des plans en commun et se fixer des buts. Réservez des dates qui vous seront mutuellement consacrées, où vous pourrez tout à loisir faire l’amour, avoir du temps ensemble et partager des vacances.

Février : le jour de la Saint-Valentin est traditionnellement le jour des amoureux, mais nous avons de plus en plus tendance à élargir cette fête de l’amour à tous ceux que nous aimons. Revenez aux sources et concentrez votre énergie sur l’élu(e) de votre cœur. Peut-être pourriez-vous lui envoyer une carte tendre ou un petit cadeau chaque semaine de ce mois de février. Ou alors saisir l’occasion du jour même de la Saint-Valentin pour prendre un jour de congé et passer cette journée ensemble. Prenez le soin de bien vous habiller et allez vous deux au restaurant. Retournez en des lieux qui ont une importance particulière pour vous deux. Écrivez-lui une belle lettre d’amour.

Mars : quel que soit la région où vous habitez, mars n’est généralement pas un mois où il fait très beau. C’est le mois idéal pour les petits dîners aux chandelles devant la cheminée. Si vous aimez tous deux sortir, profitez de ce mois pour aller voir un spectacle ou assister à une manifestation sportive excitante. Achetez les billets à l’avance et organisez-vous de bonnes soirées. S’il fait froid dehors, de longs bains chauds ensemble peuvent avoir de meilleurs effets que n’importe quoi.

Faites-vous aussi une soirée-photos pour évoquer tous les moments heureux que vous avez eus ensemble.

Avril : c’est l’arrivée du printemps, une période de renouveau. C’est le mois où l’on peut s’aventurer dehors, et partir à deux pour une promenade à pied, à vélo, en moto, ou pour une simple flânerie dans le parc. M’occupant d’une maison depuis tellement d’années, je ne peux m’empêcher d’associer le printemps au grand nettoyage de printemps. Profitez de l’occasion pour faire de vastes rangements dans vos placards et le grenier, vous allez sûrement exhumer des choses extraordinaires qui vous rappelleront à tous deux de bons souvenirs et qui seront l’occasion de renforcer vos liens. Oui, certaines personnes trouvent cette activité romantique, notamment les personnes pragmatiques.

Mai : c’est le mois des fleurs, le symbole de l’amour romantique. Faites la surprise à votre partenaire de ramener à la maison des godets de plantes à fleurs, et plantez-les ensemble. Planter un arbre ensemble peut aussi devenir le symbole de votre amour grandissant au fil des ans. Naturellement, vous pouvez aussi offrir à votre partenaire des fleurs coupées ou une plante d’intérieur pour mettre sur son bureau. N’oubliez pas que les hommes, eux aussi, aiment recevoir des fleurs.

Juin : c’est le mois traditionnel des mariages et des engagements. N’est-ce pas le moment idéal pour réaffirmer vos vœux et vos propres engagements, par des mots ou par des actes? Une simple phrase du genre : « J’aime l’idée de vieillir à tes côtés » ou « Je suis heureux que tu sois dans ma vie », restera longtemps gravée dans la mémoire de votre partenaire.

Juillet : profitez du plein été pour avoir une sexualité plus « hot ». Prenez des risques. Faites l’amour dehors. Faites-le aussi dans chaque pièce de la maison. Allez en pique –nique. Étalez une couverture dans le jardin, la nuit, et contemplez ensemble les étoiles. Allez-vous baigner. Organisez des jeux ensemble.

Août : veillez à réserver au moins quelques jours de vacances à passer rien que tous les deux, avant ou après les vacances avec les enfants, pour mieux pouvoir ensuite reprendre le « train-train », quotidien. Si vous avez des enfants, le fait de passer quelques jours de vacances seuls tous les deux leur délivre un message important. Vos enfants ont besoin de savoir que vous êtes chacun une priorité l’un pour l’autre. Savoir que vous vous aimez leur donne un sentiment de sécurité et leur permettra de nouer des liens intimes avec vous et les autres quand ils arriveront à l’âge adulte.

Septembre : c’est le moment d’accomplir les tâches que vous avez remises à plus tard pendant l’été. Ce peut être le moment idéal pour un acte d’amour concret. Par exemple, laver soigneusement la voiture de votre partenaire (ou payer pour que quelqu’un d’autre ou une machine le fasse). Entièrement nettoyer le garage. Accomplir une corvée de vous-même, sans qu’on vous le rappelle. Ranger la vaisselle sale dans le lave-vaisselle de la façon qui convient le mieux à votre partenaire. Affûter les couteaux de la cuisine pendant un match de football à la télévision. Multiplier les marques d’affection envers votre partenaire. Lui passer de petits mots tendres dans des endroits inattendus afin de lui réaffirmer votre soutien.

Octobre : profitez des premiers frissons pour vous retrouver au chaud dans la maison et organisez des jeux. Vous pourriez par exemple remettre en scène votre première rencontre ou imaginer des circonstances différentes et faire comme si vous vous rencontriez pour la première fois. Tous les déguisements sont permis, c’est toujours très amusant. Étonnez votre partenaire en lui offrant un bouquet de feuilles d’automne. Partez en pique-nique en ayant prévu un thermos de vin chaud et une bonne soupe. Pensez aussi à quelques jours de camping en pleine nature, dans un parc naturel. Il n’y a personne en cette saison. Et comme la nuit tombe plus vite et que les nuits sont fraîches, il vous faudra vous blottir l’un contre l’autre pour avoir chaud. Les conditions idéales pour de longs moments d’amour.

Novembre : le onzième mois de l’année n’est pas réputé pour être un mois gai. Il faut se serrer les coudes. Profitez de cette période pour remercier celui ou celle qui partage vos jours et vos nuits de tout ce qu’il (elle) fait pour vous. Exprimez votre attachement. Pourquoi ne pas lui envoyer une carte ou une lettre d’amour.

Décembre : le dernier mois de l’année est plein de lumière et de festivités. C’est traditionnellement le mois des enfants, des fêtes en famille, des « pots » de fin d’année dans les entreprises, des visites à l’église, ou à la synagogue. Si vous n’y prenez pas garde, ce tourbillon de festivités va vous tenir éloignés l’un de l’autre pendant quelque temps. N’oubliez pas de vous réserver des moments rien que pour tous les deux. Soyez également respectueux, l’un envers l’autre, de vos traditions familiales mutuelles. Demandez à votre partenaire : « Pour Noël, quels sont les mets qui ont le plus de signification pour toi? Quelles décorations éveillent en toi les souvenirs les plus chers à ton cœur? Quelles traditions propres aux fêtes de Noël aimerais-tu faire revivre?

Aidez-vous mutuellement pour toutes les corvées liées à ces fêtes. Elles ne doivent pas se transformer en tour de force pour la femme. Les tâches et le plaisir doivent être équitablement répartis. Soyez particulièrement attentifs aux cadeaux que vous allez mutuellement vous offrir. Les deux membres d’un couple que je connais ont cessé de s’offrir mutuellement des cadeaux et vont ensemble s’acheter un gros cadeau pour tous les deux. Ils adorent passer ce moment ensemble et trouvent que ce système leur permet de réduire la pression due au désir d’offrir le « cadeau parfait ».

jeudi 7 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 73 partie

EXERCICE 3

Comment organiser un bel anniversaire

COMMENTAIRES

La liste de questions ci-dessous va vous aider à planifier la célébration d’un anniversaire particulièrement importante pour vous deux.

INDICATIONS

Si vous êtes en train de vous demander comment vous allez fêter dignement un anniversaire prochain, posez-vous les questions suivantes :
- Quels sont les lieux qui ont une importance particulière pour vous deux?
Quelles sont les dates ou les périodes de l’année qui sont les plus importantes pour vous deux? (Cela peut coïncider avec la date de votre mariage, ou pas).
- Avez-vous envie d’inclure d’autres personnes à cette célébration spéciale?
Quelles sont les activités que vous aimez en commun?
- Avez-vous des souvenirs particuliers en commun à propos de nourriture, de musique, de fleurs, etc.?
- Y a-t-il des poèmes, des prières, des citations ou des passages littéraires qui soient importants à tous deux?
- Dans quelles conditions vous sentez-vous tous deux le plus intimement connectés? (Exemples : en plein nature, en explorant ensemble une ville inconnue/un pays inconnu, en croisière, allongés côte à côte sur une plage, etc.).

mercredi 6 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 72 partie

EXERCICE 2

Préférences personnelles

En plus des attentions d’ordre général, mentionnées de la liste ci-dessus, chacun de nous aspire à faire l’objet d’attentions très intimes et personnelles. Inscrivez, ci-dessous, les dix activités qui vous donneraient la sensation d’être aimé(e). (Cet exercice peut vous demander un peu de réflexion). Soyez spécifique, et décrivez chaque activité en termes positifs afin que votre partenaire puisse savoir exactement ce à quoi vous aspirez. Exemples :
« J’adorerais que tu viennes me chercher à l’aéroport alors que je ne m’y attends pas. »
« J’adorerais que tu me masses les pieds pendant une demi-heure. »
« J’adorerais que nous fassions ensemble une randonnée à pied, pendant une semaine, avec le sac à dos. »
« J’adorerais que nous passions le week-end ensemble dans un hôtel. »
« J’adorerais que nous fassions une petite croisière. »

Dressez vos listes séparément, sans regarder ce que l’autre écrit.

PREMIER PARTENAIRE
_________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________


DEUXIÈME PARTENAIRE

__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________
__________________________________________________________


Après avoir chacun rempli votre liste de votre côté, mettez-les en commun. Discutez séparément chacune des activités afin d’être sûrs que les désirs de chacun soient clairement compris par l’autre. Il ne tient qu’à vous de satisfaire ou non les vœux de votre partenaire. Il ne doit pas être question de compétition entre vous. Cet exercice n’a pour but que de vous informer mutuellement, et vous motiver.

mardi 5 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 71 partie

DEUXIÈME PARTENAIRE (l’homme)

1. Que ma partenaire prépare un bon repas rien que pour moi
2. Qu’elle me lave dans le bain
3. Me dise « Je t’aime »
4. Se charge d’une corvée sans qu’on le lui demande
5. Me demande de l’accompagner pour une promenade
6. Me masse le dos
7. M’envoie une carte postale
8. M’offre des fleurs
9. Vienne m’ouvrir la portière de la voiture
10. Me regarde au fond des yeux
11. M’embrasse
12. Me mette en valeur devant les autres
13. M’offre un petit cadeau pas cher mais d’une grande valeur sentimentale
14. M’offre un cadeau de prix
15. M’écrive de petits mots d’amour
16. Me fasse une visite-surprise sur le lieu de mon travail
17. M’invite au restaurant
18. Se pelotonne contre moi au lit
19. Me porte mes paquets
20. Que nous écoutions ensemble de la musique
21. Qu’elle m’appelle par de petits noms tendres
22. Organise une fête-surprise pour mon anniversaire
23. Organise des vacances-surprise
24. M’offre un vêtement romantique
25. M’écrive une lettre d’amour
26. Écrive un poème pour moi
27. Que nous allions ensemble pique-niquer
28. Nous prenions une douche ensemble
29. Nous barbottions ensemble dans un hot-tub
30. Qu’elle mette un point d’honneur à célébrer notre anniversaire de rencontre
31. Mon propre anniversaire
32. Qu’elle ait une attention pour la Saint-Valentin
33. M’offre un cadeau pour Noël
34. que nous partions tous les deux en week-end
35. Nous restions tous les deux à la maison sans être dérangés
36. Nous dormions ensemble
37. Nous allions ensemble au cinéma
38. Qu’elle m’emmène à une manifestation sportive
39. Me câline sur le canapé
40. Me tienne par la main
41. Me serre dans ses bras
42. M’accompagne à une manifestation culturelle
43. S’asseye à côté de moi devant la cheminée
44. Allume des bougies
45. Participe à des jeux avec moi

lundi 4 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 70 partie

EXERCICES

EXERCICE 1

Définissez ce que veulent dire les mots « Je t’aime »

COMMENTAIRES

Ce premier exercice va vous aider à déterminer quels sont les actes romantiques qui ont le plus de sens pour vous. Si vous le désirez, vous pouvez faire des annotations dans la marge pour mieux éclairer vos réponses. (L’exercice suivant va vous aider à définir les désirs qui vous sont les plus chers).

INDICATIONS :

Attribuez aux actes romanesques suivants une note de 0 à 4 (chacun de vous remplit sa propre liste).

0 = Aucun intérêt
1 = Peu d’intérêt
2 = Quelque intérêt
3 = Beaucoup d’intérêt
4 = Le plus grand intérêt

PREMIER PARTENAIRE (la femme)
1. Que mon partenaire prépare un bon repas rien que pour moi
2. Qu’il me lave dans le bain
3. Me dise « Je t’aime »
4. Se charge d’une corvée sans qu’on le lui demande
5. Me demande de l’accompagner pour une promenade
6. Me masse le dos
7. M’envoie une carte postale
8. M’offre des fleurs
9. Vienne m’ouvrir la portière de la voiture
10. Me regarde au fond des yeux
11. M’embrasse
12. Me mette en valeur devant les autres
13. M’offre un petit cadeau pas cher mais d’une grande valeur sentimentale
14. M’offre un cadeau de prix
15. M’écrire de petits mots d’amour
16. Me fasse une visite-surprise sur le lieu de mon travail
17. M’invite au restaurant
18. Se pelotonne contre moi au lit
19. Me porte mes paquets
20. Que nous écoutions ensemble de la musique
21. qu’il m’appelle par de petits noms tendres
22. Organise une fête-surprise pour mon anniversaire
23. Organise des vacances-surprise
24. M’offre un vêtement romantique
25. M’écrire une lettre d’amour
26. Écrive un poême pour moi
27. Que nous allions ensemble pique-niquer
28. Nous prenions une douche ensemble
29. Nous barbottions ensemble dans un hot-tub
30. Qu’il mette un point d’honneur à célébrer notre anniversaire de rencontre
31. Mon propre anniversaire
32. Qu’il ait une attention pour la Saint-Valentin
33. M’offre un cadeau pour Noël
34. Que nous partions tous les deux en week-end
35. Que nous restions tous les deux à la maison sans être dérangés
36. Nous dormions ensemble
37. Nous allions ensemble au cinéma
38. Qu’il m’emmène à une manifestation sportive
39. Me câline sur le canapé
40. Me tienne par la main
41. Me serre dans ses bras
42. M’accompagne à une manifestation culturelle
43. S’asseye à côté de moi devant la cheminée
44. Allume des bougies
45. Participe à des jeux avec moi

vendredi 1 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 69 partie

COMMENT CONTRER LA RÉSISTANCE AU ROMANESQUE * Si votre partenaire n’est pas aussi romanesque que vous l’aimeriez, vous pouvez l’y encourager de différentes façons. Le premier principe dont il faut vous souvenir est l’encouragement positif. Tout acte valorisé tend à se reproduire plus souvent. Encouragez tous les élans romanesques de votre partenaire, même les plus petits gestes, d’une façon qu’il (ou elle) apprécie : un baiser, un sourire, un regard tendre, un remerciement chaleureux. N’attendez pas la perfection. Attachez-vous à ce que vous obtenez, pas à ce qui vous manque. L’amour romantique non reconnu par l’autre finit par se flétrir et se faner. * Le second principe est d’éviter les reproches. Si vous critiquez sans cesse votre partenaire sur son manque d’attention romanesque, lui cherchez querelle ou ne cessez de râler, vous augmentez le risque de voir votre partenaire être encore plus parcimonieux(se) dans ses élans, ou se forcer à en avoir uniquement pour vous faire plaisir. * Enfin, comme je l’ai déjà dit au début de ce chapitre, définissez le sens des mots « Je t’aime » pour votre partenaire, et passez à l’action. (Les exercices 1 et 2, proposés à la fin de ce chapitre, vont vous aider à accomplir ce processus pas à pas). La meilleure façon d’aider votre partenaire à devenir plus romantique est de faire concilier votre propre expression de l’amour à ses besoins et désirs personnels à lui (elle). En agissant ainsi, vous pouvez aider certaines de ses blessures émotionnelles cachées à se refermer, l’aidant à devenir le (la) partenaire romantique dont vous rêvez. * Certains d’entre vous sont peut-être dans la position inverse, rejetant les attentions romanesques de leur partenaire. Une des raisons à cela peut être que vous n’avez pas l’impression de mériter autant d’amour. Béatrice, 33 ans, m’a parlé de la difficulté qu’elle avait à accepter les élans romanesques de son partenaire : « Un soir, alors que je rentrais à la maison après mon travail, Léo m’a fait la surprise de me préparer un petit dîner fin. Il avait installé la table au bord de la piscine et des tas de bougies flottaient sur l’eau. Mais j’ai été incapable d’entrer dans l’ambiance qu’il avait créée. J’avais fantasmé des centaines de fois sur ce genre de choses, mais je ne pouvais accepter que cela m’arrive à moi. » * On constate souvent que les personnes étant résistantes au romanesque ont été dépourvues d’amour pendant leur enfance. Quand leur partenaire a des attentions délicates à leur égard, il se passe en elles une dissonance cognitive : la vision que leur partenaire a d’elles ne correspond pas à l’image terne qu’elles ont d’elles-mêmes. Elles peuvent aussi avoir l’impression que les démonstrations d’amour de leur partenaire les rendent davantage conscientes de leurs souffrances enfantines. Il n’y a pas longtemps, lors d’un atelier de réflexion, j’aidais un couple à pratiquer l’exercice du miroir, quand la femme s’est mise à pleurer. Son partenaire et elle ont été troublés par ses larmes car l’exercice se passait très bien, et il s’installait entre eux un profond sentiment d’intimité. J’ai alors demandé à cette femme ce qui justifiait ses larmes. * « Je ne sais pas », a-t-elle répondu. * « Mais avez-vous plutôt l’impression que ce sont des larmes de tristesse ou de joie? » « Les deux à la fois! », a-t-elle dit en sanglotant. « Je suis heureuse de me sentir proche de Stéphane, mais une partie de moi est convaincue de ne pas le mériter. Je ne me suis jamais sentie aussi proche de qui que ce soit jusqu’à maintenant. » * Je lui ai dit alors de poser la tête sur l’épaule de son mari et de ne pas retenir ses larmes. Je lui ai expliqué que si elle pouvait sortir d’elle-même certaines de ses pensées douloureuses, elle pourrait progressivement se sentir plus à l’aise sur les plans intimes les plus profonds. Douillettement blottie dans les bras de son mari, elle a pu se libérer de certaines douleurs qu’elle avait gardées en tête depuis de longues années. Lorsqu’elle se trouvera de nouveau confrontée à un profond stade d’intimité avec son mari, il y a de grandes chances qu’elle l’accepte plus facilement. * Je peux m’identifier aux personnes qui ont tendance à résister au romanesque car j’ai moi-même été confronté au problème. Lorsque j’étais enfant, mon père diplomate de métier voyageait souvent et n’était pas à la maison et ma mère n’était pas disponible sur le plan émotionnel. Quelque part au fond de moi, j’avais le sentiment que cette absence de contacts physiques et émotionnels était due au fait que je n’en valais pas la peine. Plus tard dans ma vie, quand une femme exprimait son amour pour moi, j’étais très méfiant et la mettais à l’épreuve. Si elle s’acquittait avec succès du premier test, je la soumettais à un autre plus difficile. Il arrivait que ma résistance pousse mes partenaires à bout. Certaines m’ont dit : « il n’est pas simple de t’aimer ». Et elles avaient raison. * Une des choses qui m’ont aidé à venir à bout de ma résistance a été l’amour persévérant de mon amoureuse. Malgré toutes les embûches, il a continué patiemment à me témoigner concrètement son amour. Je ne lui rendais pas la chose facile. Par exemple, quand nous nous sommes rencontrés la première fois, elle a immédiatement senti mon goût pour les vêtements et les bijoux sortant de l’ordinaire. Elle s’est alors mise en quête de boutiques originales que je ne connaissais pas pour me faire plaisir, mais je la devançais chaque fois pour m’offrir ce qui m’attirait. En peu de temps, il n’y avait plus rien, dans la boutique, que j’aime vraiment. Et quand ses cadeaux sont devenus moins fréquents, je me suis mis à elle en faire le reproche. Heureusement, elle a percé mon manège à jour et m’a aidé à voir à quel point je sabotais ses efforts. J’ai peu à peu pris conscience du fait que dans mon enfance, j’avais la sensation de ne pas mériter les attentions aimantes et que je ne devais compter que sur moi-même pour me faire plaisir. Mais grâce aux efforts constants de mon amoureuse, je me suis finalement rendu compte que j’étais une personne digne d’amour, et que je pouvais compter sur ses attentions romantiques. * Depuis, elle continue toujours à me témoigner son amour par des actes concrets. Pas plus tard que vendredi dernier, alors que je rentrais épuisé de six jours consécutifs d’ateliers de réflexion, à neuf heures du soir, j’étais loin d’être d’humeur romanesque. Une bonne odeur de bain frais a attiré mes pas vers la cuisine. Mon amoureuse était là en train de préparer une vraie soupe au poulet (pas en sachet!), ma soupe préférée. Elle lui avait fallu toute l’après-midi pour confectionner ce pain et cette soupe. Et elle avait programmé la cuisson du pain pour qu’il soit prêt à être sorti du four cinq minutes avant l’heure prévue de mon arrivée. Instantanément, je me suis senti revivre. Nous avons échangé nos nouvelles de la semaine dans un climat de profonde intimité, nous avons dîné un peu tard et nous sommes montés nous coucher. Puis nous avons fait l’amour, non parce que je me sentais obligé envers elle, mais parce que j’avais réellement le désir de lui faire l’amour. Encore un exemple du pouvoir du romanesque et de la façon surprenante dont les neuf éléments d’une relation amoureuse sont liés les uns aux autres. *

* à suivre *