vendredi 28 novembre 2008

Au Compte-goutte - La Dépendance Affective 5e

Pour terminer cette partie sur les dynamiques de dépendance, il demeure essentiel de définir la personnalité indépendante. En fait, dans un contexte de relation interpersonnelle, l'indépendance ne saurait exister sans l'autonomie.

Par ailleurs, comment décrire l'indépendance:

  1. la personne indépendante associe l'estime de soi à l'individualité, cette affirmation d'être à la fois semblable et différent, à cent lieux de l'individualisme qui prône le chacun pour soi et l'égocentrisme.
  2. Il s'agit de femmes et d'hommes qui se reconnaissent une valeur constante, cultivent leurs relations d'intimité; apprécient l'engagement et multiplient leurs sources d'expériences valorisantes.
  3. Fidèles en amitié et en amour sans exiger l'exclusivité, centrées sur elles-mêmes mais dénuées d'égoïsme ou d'égocentrisme, recherchent la critique créatrice, ces personnes curieuses se sentent à l'aise à expérimenter et à explorer.
  4. l'intimité; l'engagement, l'affirmation de soi et la liberté leur apparaissent tout à fait compatibles.
Mais parce qu'on n'est jamais tout à fait blanc ou tout à fait noir, il se peut fort bien que des aspects de dynamique d'indépendance côtoient parfois, par exemple en situation de crise, des éléments de dynamique de dépendance. En ce sens, l'indépendance et l'autonomie demeurent des idéaux, mais combien stimulants, motivants, épanouissants quand ils favorisent le développement de l'individualité et de la coopération dans un élément de respect et d'échange réciproques?

* à suivre *

0 Comments: