dimanche 23 novembre 2008

Au Compte-goutte - La Dépendance Sexuelle 21e

Les chevaliers de l'espoir perdu.

La solution des anonymes: un inventaire minutieux et crucifiant de toutes leurs fautes passées. Ils se dénoncent au groupe et réparent ces erreurs si lourdes. Un rétablissement durement gagné. Et peu importe qu'ils soient pardonnés ou pas, ils en ressortent allégés d'un énorme fardeau et remplis de dignité...assez pour en redonner à leur tour.

Cette attitude chevaleresque préviendra la rechute et deviendra leur nouveau mode de vie. Ils deviendront parrains et avec grand bonheur passeront le reste de leur vie à aider les autres sexolistes à retrouver la sortie de secours des bas fonds.

Les groupes anonymes sont efficaces pour régler les problèmes de ceux qui veulent arrêter; mais ils ne s'intéressent pas aux causes de la dépendance. À ce moment, l'aide des professionnels peut s'avérer efficace.

Toutefois, un moyen ne contredit pas l'autre. Une grande partie des thérapeutes envisagent un travail complémentaire avec les anonymes "ces groupes s'avèrent plus efficaces avec le nombre d'années de sobriété des membres qui peuvent ainsi agir comme des guides, mais il faut aussi valoriser les autres dimensions de leur vie", assure le sexologue de la maison Jean Lapointe.

"Pourtant, il est clair que ces groupes d'entraide aident à vaincre les dépendances, cicatrisent les blessures psychologiques et sont un puissant antidote au problème de la solitude qui multiplie les autres problèmes, que ce soit la drogue, le jeu ou l'alcool", affirme Yves avec détermination. Il y a des années qu'il n'a pas eu d'activités sexuelles. Il se dit heureux et en paix.

Un petit conseil pour les futurs Yves? Le psychiatre Aubert suggère de faire le tour des différentes options : "ce qui est important, c'est qu'il n'y a pas de traitement miracle qui travaille à la place des gens. Et si les gens sont décidés à changer qu'ils se fassent confiance."

0 Comments: