dimanche 28 février 2010

LA PERSONNALITÉ - 112e partie

L’accompagnement du mourant

L’aidant a un rôle de défenseur des droits et besoins du mourant et de ses proches. Il se fait témoins du mourant et revendique ce dont il a besoin, parfois à contre-courant du mouvement administratif du milieu, particulièrement dans certains hôpitaux d’ici et certains hospices américains.
À l’intérieur de ces derniers, son rôle est placé à l’avant-scène en tant qu’intervenant crucial vis-à-vis les améliorations à apporter au nom du bien-être maximal du mourant. Il aide, entre autres, les proches du mourant et celui-ci à se préoccuper des questions ou préoccupations spirituelles, mais il aide aussi les soignants à comprendre les peurs, espoirs et désirs du mourant et à gérer leurs sentiments vis-à-vis les expériences de mort qu’ils côtoient (Bern-Klug, Gessert, Forbes, 2001 : 45).

* à suivre *

0 Comments: