vendredi 17 juin 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 122 partie

Vérité et jeu du désir

Le désir, nous l’avons expliqué, est une forme de l’attente mais une forme créatrice qui organise le temps le plus proche et qui réclame l’accord de l’autre. Cette tension cet envoûtement signent le désir authentique.

Il y a effectivement des comédies du désir et nous aurons recours pour retrouver les différents désirs, aux très riches contributions apportées ici, dans l’optique lacanienne, par le Dr Millon.

Imaginons un jeune homme à l’intention lucide et raisonnée, soucieux de s’approprier sexuellement une femme et qui tient à rester, pour ce faire, dans le monde calculateur de la conquête amoureuse avec ses gestes et ses dialogues. Cet homme utilise sa science de l’amour, en pleine conscience de ses moyens, quitte à jouer la comédie de l’amour ou celle du désir.

Le désir est ici visé du sexe en tant que tel, il est une forme du comportement des corps pour la satisfaction réciproque des individus qui ont fait la découverte des gestes éveillant le sensorium sexuel. Le sexe est ici sans aléas, il ne passe pas par l’extrême interrogation de l’émotion amoureuse. Son attente embarrassée incarnée dans un désir adulte serait tout autre : non point désir du sexe mais de cette femme dans son sexe. La dialectique serait la même, au féminin et au masculin.

Cette dialectique de l’émotion véritable et de l’imaginaire telle que nous la retrouvons dans le désir adulte, le Dr Millon nous l’explique en ces termes : « Les certitudes et les doutes de l’amour sont au centre du désir et de son accomplissement : le désir se joue sur la grande scène du rapport à l’être, du mien et du tien, désir de fusion et d’unité avec ses multiples symboles : le désir est la forme la plus violente de l’appel à l’autre, la plus difficile, la plus intime, la plus privée….
La tendresse qui colore ici l’émotion amoureuse montre bien que cette femme désirée sera pour cet homme désirant un objet d’amour délicat et exprime l’accord d’une sensibilité qu’il faut conquérir avec le minimum de violence : le désir est né de l’identification au propre désir de cette femme…. Le désir du sexe est demande d’amour, échange au niveau le plus élevé pour l’existence du couple dans l’étreinte à venir. Cette nécessité de l’éternelle demande nous livre son essence qui se trouve non dans l’échange des choses où elle ne saurait être mais dans la communion des existences…Le désir est une recherche de l’émotion recréatrice de l’être…Mon désir investit le monde : je suis reconnu et recréé à chaque rencontre. Le lien qui unit l’homme et la femme, affectif par l’essence, participe de l’ordre, de la chaleur, de l’émotion, du pulsionnel, du passionnel et ne se rompt que dans la folie…Le désir est la passion créatrice, l’espoir et l’attente de jouir de la chaleur du monde, ensemble…. »

Bibliographie

Jacques Salomé (Les mémoires de l’oublié/ Édition Albin Miche)
Denis Vaysse ( Le temps du désir / Édition du Seuil, 1972)
Madeleine Turretini (À propos du besoin et du désir/ document inédit, Genève)
Guy Corneau (La guérison du cœur, 2000); (L’amour en guerre, 1996)
Dr. E. Chesser (Les relations sexuelles)
Dr. A. Willy et C. Jamont (la sexualité; ouvrage collectif)
Patricia Love & Robinson (Psychologie du couple)
Le chemin de l’extase / Édition Albin Michel
Alexandrian – les libérateurs de l’amour (Paris / Édition du Seuil 1977)
Boyin Ra, Le livre de l’amour (Paris / Librairie Médicis 1969)
Brechter, Ruth and Ed (Analysis of Human sexual response)
Evola Julius (la métaphysique du sexe / Paris, Payot)
Patricia Love (Vers une sexualité libérée)
Master & Johnson (Human sexual, 1966, USA)
Lafond, Michel (Éléments d’Érotique transcendentale / Paris, 1979)
Rosenberg, Jack (Total orgasm / Random House, NY 1973)
Singer-Kaplan (La nouvelle thérapie sexuelle / Paris, 1979)
Pagès-Marx (Le travail Amoureux / Paris, Dunod, 1977)
Willy Pasini (Le couple à quoi ça sert)

0 Comments: