mercredi 19 novembre 2008

Au Compte-goutte - La Dépendance Sexuelle 17e

Parler avec d'autres.

Bill Wilson, l'un des fondateurs de AA a découvert que pour éviter de retoucher à l'alcool, il devait parler le plus souvent et le plus honnêtement possible avec d'autres alcooliques. C'est pour cette raison que les anonymes ont instauré différentes règles, afin de mieux écouter les confidences de leurs confrères et consoeurs.

"Personne ne peut interrompre ou commenter ce qu'un autre a à dire et surtout, on ne parle jamais d'autres choses que de notre dépendance", raconte Yves, membre depuis trois ans des S.A.

De plus, grand soulagement pour les nouveaux arrivants; personne n'osera les juger. Ils en ont tous fait autant...sinon plus. Enfin, ils rencontrent d'autres sexoliques qui ont réussi à sortir de ce bas fond. L'espoir revient et le miroir fait moins peur.

Reste à savoir comment ces revenants y sont arrivés.....

Grâce au programme de douze étapes suggéré par les anonymes, il s'additionne à d'autres conseils comme lire les témoignages d'autres sexoliques et la littérature du mouvement, mais le plus important, assister aux réunions.

Yves et Gérard suivent cette recette à la lettre. Ils ont admis qu'ils pouvaient s'en sortir seuls. Ils l'ont d'ailleurs essayé des centaines de fois, en vain.

* à suivre *

0 Comments: