lundi 8 décembre 2008

Nature et Fonction du Rêve

Nature et Fonction du Rêve.

Si Freud (1900) voyait dans le rêve un outil idéal pour comprendre l'inconscient, il envisageait d'abaord la production onirique comme le gardien du sommeil. Ainsi le rêve prévenait le réveil du sujet en permettant une satisfaction fantasmatique de désir ou de la pulsion ressentie pendant le sommeil. Pour Freud (1900) donc, le rêve réussit lorsque le sommeil est préservé et échoue si le rêveur s'éveille.

Aujourd'hui, pour L. Brunet et Dianne Casoni, les découvertes scientifiques nous ont permis d'apprendre qu'une fonction neuronale spécifique serait la véritable gardienne du sommeil paralysant les mouvements suscités par les rêves. La remise en question du rôle de gardien de sommeil, attribué par Freud (1900) au rêve a, pour d'autres motifs, également été proposée par Meltzer (1984) qui estimait à l'inverse de Freud (1900) que le sommeil est le gardien de notre capacité à rêver.

Cependant, l'intérêt premier que porte le clinicien au rêve provient de l'accès qu'il permet à l'inconscient du rêveur: derrière le contenu manifeste du rêve se profile, comme l'a énoncé Freud (1900), un contenu latent retraçable en partie grâce aux associations du patient et à la connaissance des divers processus régissant le monde inconscient à condensation, déplacement, symbolisme, déformation ou absence des notions de temps et d'espace.

Le rêve, comme l'association libre, permet donc au thérapeute de poser un regard direct sur le monde intérieur du patient dans le but de le connaître et de le lui interpréter. Meltzer (1984) utilise le terme "monitorer" pour décrire ce travail d'observation.

* à suivre *

0 Comments: