mardi 10 février 2009

Toxicomanie et la Femme 20e partie

L’alcool est une petite molécule qui traverse les membranes cellulaires et se distribue dans tous les tissus de l’organisme. L’éthanol passe de la mère au fœtus par le placenta, et la concentration d’alcool dans le corps du fœtus est à peu près égale à celle de la mère (Abel, 1980; Hanson, Streissguth et Smith 1978; Randall, dans Blum, 1977). Le fœtus élimine cependant l’alcool à environ 50% du taux de l’adulte par diffusion passive à travers le placenta lorsqu’il lui renvoie (Abel 1980; Wagner, Wagner et Guerrero, 1970); le taux d’élimination de l’alcool par le fœtus dépend donc du taux d’élimination de la mère (Abel 1980). Si la mère consomme généralement beaucoup d’alcool, il est très possible qu’à certains moments le fœtus soit exposé à une concentration continue de l’alcool. D’autres chercheurs ont essayé de délimiter le mécanisme par lequel l’alcool affecte le fœtus. Ulleland 1972 a affirmé que « l’alcoolisme chronique peut être ajouté à juste titre à la liste des facteurs maternels qui créent un milieu ultra-utérin peu sain pour le fœtus en cours de développement et qui peuvent avoir des conséquences pour toute la vie ».

* à suivre *

0 Comments: