mercredi 18 mars 2009

Toxicomanie Regard Anthropologique 19e partie

Ainsi, l’usage épisodique ou récréatif de produits toxiques a pu être assimilé à la quête adolescente d’initiation dans une culture où les « rites de passage » traditionnels à la vie adulte sont en grande partie invalidés. Le recours plus solitaire et plus radical à des épreuves ordaliques est plus proche de ce que nous observons dans les toxicomanies vraies…

Cette dimension du rapport à la Loi est à rapprocher de ce qu’a pu dire P. Petit (1983) en soutenant qu’ « une toxicomanie n’a de cesse que le non du père vienne au lieu du trou que le manque de drogue laisse dans le réel ».

Toute l’ambiguïté, le paradoxe de l’ordalie, tient à cela : rechercher la fusion avec l’Autre, pour appeler en l’Autre ce qui permettra de dépasser cette relation. La transgression elle-même constitue un appel à la Loi.

* à suivre *

0 Comments: