mardi 17 mars 2009

Toxicomanie Regard Anthropologique 18e partie

Depuis longtemps, il a été démontré que les adolescents occidentaux, de façon provocante, tentent de se créer l’équivalent de rites initiatiques à travers des comportements de prise de risque, la formation de bandes, les tatouages, les scarifications, etc… (Bloch-Niederhoffer, 1974).

Bettelheim (1971), dans son ouvrage sur les blessures symboliques, soutient la thèse selon laquelle ces conduites adolescentes pourraient avoir comme fonction de s’approprier magiquement le pouvoir féminin de fertilité et d’engendrement.

Cela devrait être encore plus évident pour les conduites ordaliques dans lesquelles la dimension de mort/renaissance peut fonder ou renforcer le fantasme d’auto-engendrement souvent mis en avant dans les études sur la toxicomanie.

Mais, comme dans certaines initiations, une phase de risque réel ou une mise en scène de mort/renaissance ne fait que préparer le stade plus symbolique de tatouages, incisions, etc… : dans le mouvement ordalique lui-même nous paraît déjà exister cet appel à la Loi qui, à l’évidence, sous-tend les provocations adolescentes…

* à suivre *

0 Comments: