vendredi 18 septembre 2009

Oscar Wilde - Humour

C’est improprement qu’on parle toujours de l’humour anglais. L’humour est un produit typiquement irlandais. La preuve, c’est que les deux plus grands humoristes « anglais » sont nés à Dublin : George-Bernard Shaw et Oscar Wilde.

Ils y sont nés la même année : 1856. Mais tandis que Shaw devait finir dans la peau d’un patriarche vénéré et presque centenaire, Oscar, lui, disparut prématurément à l’âge de 44 ans dans des circonstances tragiques. La carrière de cet amuseur avait brusquement tourné au drame : accusé d’homosexualité par un noble lord (le marquis de Queensbury) dont il avait détourné le fils (Lord Alfred Douglas), le pauvre Oscar fut condamné à deux ans de travaux forcés, les fit, puis s’exila à Paris, où il mourut seul, pauvre et oublié, en 1900.

Il avait pourtant été pendant vingt ans l’idole de la haute société londonienne. Les duchesses, qui se l’arrachaient à dîner, écrivaient en post-scriptum sur leurs cartons d’invitation : « Soyez exact : Monsieur Wilde sera là et a promis de raconter une histoire. » Pourtant les duchesses, il ne les manquait pas. Un jour, l’une d’elles, le rencontrant dans un salon, lui dit sur un ton d’amical reproche : « Oh! Monsieur Wilde, vous ne me reconnaissez pas? Voyons, je suis Lady Smith... »

- N’ayez crainte, madame, répondit-il, je me souviens parfaitement de votre nom. C’est de votre visage que je ne me souviens plus!….

Au faite de sa gloire, il fut invité à faire une tournée de conférences aux États-Unis. Les journalistes New Yorkais se bousculaient au débarcadère.

- Quels sont, d’après vous, les dix chefs-d’œuvre de l’art dramatique de tous les temps? Lui demanda l’un deux.

- Je ne peux vous répondre sur ce point, répliqua-t-il, superbe, n’ayant encore écrit que six comédies!

- Et quand le douanier lui demanda s’il avait quelque chose à déclarer, il laissa tomber imperturbable :

- Si : mon génie!

- On lui doit plusieurs aphorismes célèbres dont les suivants.

- « Tous les hommes se marient parce qu’ils sont fatigués, les femmes parce qu’elles sont curieuses, et tous les deux sont désappointés ».

- Le travail est la plaie des classes qui boivent!

- Je puis résister à tout…sauf à une tentation!

- J’adore les plaisirs simples : ils sont le dernier refuge des gens compliqués »

- Quand son troisième mari est mort, elle est devenue blonde de chagrin!

- J’aime les hommes qui ont un avenir…et les femmes qui ont un passé!

- Son dernier mot fut tragiquement comique. On sait qu’il était très pauvre. Au cours de la maladie qui allait l’emporter, recevant la note de son médecin, il soupira :
Je meurs vraiment au-dessus de mes moyens!

0 Comments: