samedi 5 décembre 2009

LA PERSONNALITÉ - 24e partie

II-NIVEAU CONVENTIONNEL
À ce niveau, l’action qui satisfait aux attentes du milieu familial ou social est perçue comme valable en soi, indépendamment de ses conséquences. Il s’agit ici moins d,Une conformité aux expectatives des milieux auxquels l’individu appartient, que d’une loyauté envers elles. Cette loyauté est doublée d’une volonté de maintenir et de supporter les attentes des personnes ou du groupe concerné.

Stade 3
Orientation dite du « bon petit garçon » et de la « gentille petite fille » Stade de l’approbation des autres et des bonnes relations.

Le « bon » comportement est ici celui qui plaît qui est utile aux autres, celui que les autres approuvent. L’action est « bonne » si elle se conforme aux images stéréotypées du comportement « de la majorité » ou de la conduite dite « naturelle ». L’action est souvent jugée selon l’intention qui la sous-tend. Le « il a voulu bien faire » sert de critère de base.

Stade 4
Orientation dite de la loi et de l’ordre
On retrouve ici une disposition à soutenir l’autorité, les règles définies et l’ordre social. L’action « bonne » devint celle qui permet de faire son devoir, de respecter l’autorité et de maintenir l’ordre social. Le devoir, le respect de l’autorité et le maintien de l’ordre deviennent ici des fins en elles-mêmes.

* à suivre *

0 Comments: