vendredi 4 décembre 2009

LA PERSONNALITÉ - 23e partie

Les stades de jugement moral

I-NIVEAU PRÉ-CONVENTIONNEL
À ce niveau, l’individu réagit aux règles de « bon et de mauvais ». Une action est bonne en fonction du caractère égocentrique et en fonction des conséquences de celle-ci. Elles sont liées au pouvoir de coercition physique de ceux qui les énoncent ou les font respecter.

Stade 1
Orientation dite de la punition ou obéissance simple

C’est en terme de punition/récompense que l’individu détermine la bonté ou la malice d’une action, ignorant la signification humaine ou la valeur des conséquences de l’action. Éviter la punition ou obéir aveuglément au pouvoir sont ici valorisés eux-mêmes et non pas pour respecter un ordre moral sous-adjacent à la punition ou à l’autorité.

Stade 2
Orientation instrumentaliste relativiste

L’action droite est ici celle qui, par sa méfiance, peut satisfaire des besoins personnels et occasionnellement les besoins des autres. Les relations humaines s’organisent ici comme les relations strictement commerciales d’une place de marché. On peut retrouver à ce stade des éléments de réciprocité, de sincérité et de partage, mais ils sont toujours envisagés sous l’angle pragmatique; même la gratitude s’avérera du « donnant-donnant ».


* à suivre *

0 Comments: