jeudi 3 décembre 2009

LA PERSONNALITÉ - 22e partie

Explication générale de la théorie de Kohlberg

Dans le sillon de Piaget, Kohlberg (1958) distingue trois niveaux dans le développement du jugement moral :
1-le niveau d’une morale pré-conventionelle
2-le niveau d’une morale conventionnelle
3-le niveau d’une morale post-conventionnelle

À chacun de ces niveaux, Kohlberg greffe deux stades totalisant une séquence de six stades, possédant les caractères suivants :

a) universel
Tous et chacun nous passons par le premier stade et franchissons le suivant selon notre rythme, peu importe la race, la nationalité, ou la culture. Il faut toutefois observer que dans certaines cultures, les gens passent plus rapidement à des niveaux plus avancés ou les atteignent en plus grand nombre.

b) conséquenciel
Le concept de stade fait référence à une organisation structurale équilibrée. Un stade subséquent représente une version plus complexe de la structure du stade antérieur et plus qualitativement différente de la précédente et capable de mieux résoudre les problèmes de la réalité. L’existence de chacun est fondée sur la présence du précédent.

c) invariable
Le passage d’un stade à un autre se fait toujours selon la même séquence. Les régressions sont impossibles parce que le processus n’est pas seulement d’une addition mais d’une intégration.

d) irréversible
La direction du processus se fait toujours vers une plus grande complexité de la structure.

e) structural
La théorie de Piaget considère le cognitifs comme un processus développemental qui évolue de façon ordonnée à travers une série de stades qualitativement différent et reliés entre eux. Kohlberg s’en inspire.

Dans les pages qui suivront, nous allons maintenant définir ces niveaux dont parle Kohlberg et les différents stades qui s’y rattachent.

* à suivre *

0 Comments: