mardi 5 janvier 2010

LA PERSONNALITÉ - 52e partie

Les caractéristiques et conduites de ceux qui parviennent à l’actualisation de soi.

Les caractéristiques de ces personnes.

-ont une perception adéquate de la réalité et sont capables de tolérer l’incertitude,
-montrent de la spontanéité dans leur pensée et leur conduite,
-sont orientées vers les problèmes plutôt que vers le soi,
-ont un bon sens de l’humour,
-sont très créatrices,
-résistent aux pressions d’uniformisation exercées par le milieu culturel, sans toutefois se montrer délibérément non-conformistes,
-se préoccupent du bien-être de l’humanité,
-sont capables d’apprécier profondément les expériences essentielles de la vie,
-entretiennent des relations interpersonnelles profondes et satisfaisantes avec quelques individus seulement de préférence à un grand nombre,
-sont capables de regarder la vie d’un point de vue objectif.

Ces mêmes auteurs dégagent aussi les conduites de ceux qui parviennent à l’actualisation de soi.

Les conduites
-découvrir la vie comme le fait l’enfant, avec une concentration entière.
-essayer quelque chose de nouveau plutôt que de s’en tenir à la sécurité des sentiers battus,
-se mettre à l’écoute de ses propres sentiments dans l’évaluation des expériences au lieu de prêter l’oreille à la voix de la tradition, de l’autorité ou de la majorité,
-être honnête, éviter de jouer la comédie ou de se prêter à des jeux,
-accepter d’être impopulaire quand son point de vue ne coïncide pas avec celui de la plupart des gens,
-prendre des responsabilités,
-travailler fort à ce que l’on a choisi de faire,
-essayer d’identifier les mécanismes derrière lesquels on s’abrite et avoir le courage de les abandonner (Maslow, 1954 et 1967).

Maslow trouve que les personnes en bonne santé mentale ont tendance à s’accepter telles qu’elles sont et ont un sens de l’amour propre; elles ont également une image positive d’elles et ont tendance à se voir comme acceptables et capables, de contribuer au monde dans lequel elles vivent.

Les gens actualisés acceptent plus facilement les autres même s’ils sont très différents.

They can accept their own human nature with all its shortcoming, with all its
discrepancies from the ideal image, without feeling real concern. It would
convey the wrong impression to say that they are self-satisfied. What we
must say rather is that they can take the frailties and sins, weaknesses, and
evils of human nature in the same unquestioning spirit that one takes or accepts
the characteristics of nature. One does not complain about water because
it is wet, or about rocks because they are hard, or about trees because they are
green. As the child looks out upon the world with wide, uncritical,
innocent eyes, simply noting and observing what is the case, without either
arguing the matter or demanding that it be otherwise so does the
self-actualizing person look upon human nature in himself and in others (Maslow,
1956, p. 168).

* à suivre *

0 Comments: