samedi 20 mars 2010

Comprendre l'Enfant ou l'Adolescent Vivant Le Deuil - 7e partie

LES MESURES DE RÉHABILITATION

L’importance d’un bon diagnostic socio-affectif

Travailler à la réhabilitation d’un jeune constitue une tâche complexe qui comporte plusieurs volets, social, familial et scolaire, mais qui réfère toujours à deux dimensions essentielles de son développement : son éducation et son affectivité.

Certains jeunes éprouvent des difficultés de comportement principalement attribuables à un déficit dans l’éducation qu’ils ont reçue. On parle alors de mauvais exemple, d’un encadrement trop permissif, d’un manque de constance dans l’application des règles et des sanctions disciplinaires de la part de leurs parents. Ces jeunes ont principalement besoin d’acquérir des habitudes de vie quotidienne saines, de la discipline personnelle, des valeurs sociales plus adéquates. Le travail auprès d’eux s’effectuera donc davantage sur le plan rééducatif.

Chez d’autres jeunes, les difficultés d’adaptation trouvent davantage leurs causes dans des traumatismes affectifs vécus au cours de leur enfance. Ce sont parfois des jeunes qui ont été grandement insécurisés par l’inconstance ou la négligence de leurs parents. D’autres ont été victimes de violence familiale. Les abus physiques et sexuels provoquent également des dommages affectifs importants qui se répercutent dans les comportements de ces jeunes. Une blessure affective engendrée par une perte vécue dans des conditions difficiles peut également constituer un facteur important de mésadaptation.

Avant d’entreprendre un travail de réadaptation auprès d’un jeune qui présente des troubles de comportement, il est très important de déterminer le plus précisément possible les causes de sa mésadaptation. Dans cette optique, une évaluation complète du jeune et de son contexte de vie s’avère essentielle.

En effectuant cette évaluation, il sera très important de questionner le jeune ainsi que son entourage familial afin d’examiner la possibilité de perte(s) importante(s) chez celui-ci ainsi que les circonstances et les conditions dans lesquelles elles ont été vécues. Le cas échéant, une évaluation psychologique, à l’aide d’épreuves projectives, permettra de déceler la présence d’émotions et de sentiments négatifs, souvent inconscients, impliqués dans la dynamique affective du jeune et qui perturbent son comportement et son adaptation.


* à suivre *

0 Comments: