samedi 1 mai 2010

LA FABRICATION DU MÂLE - 4e partie

b) Être seul avec d’autres

Aussi, les activités masculines (le travail, les rencontres sportives, sociales, récréatives et familiales comme les rares implications en groupe d’entraide) peuvent masquer une solitude immense derrière une image d’autonomie. Au travail, les hommes peuvent parfois établir des liens relativement proches selon les milieux et la culture de l’organisation. L’équipe de travail permet de rassembler des forces autour d’un mandat commun et d’atteindre des objectifs professionnels. De même, l’équipe sportive ou le groupe d’activités récréatives sont des occasions de vivre et de partager une certaine solidarité. Cependant, les actions sont orientées vers un but à atteindre et un objectif d’efficacité. Ces activités sont propices à la valorisation de la performance, à la compétition et désapprouvent tout lien personnel qui pourrait nuire à l’accomplissent des tâches ou le réduire.

De même, dans les rencontres sociales et familiales, il est souhaitable de maintenir une image correspondant aux attentes, soit celle d’un adulte masculin indépendant qui contrôle sa destinée.

Les participants à nos groupes d’entraide, nous rapportent fréquemment qu’ils n’ont pas L’habitude d’échanger entre hommes sur leur intériorité. L’homme qui risque de partager avec le groupe connaît la honte de dévoiler une partie de sa vulnérabilité et la crainte que les autres s’attardent ou encore discréditent sa sensibilité et ses sentiments. En accord avec l’image masculine d’indépendance et d’autonomie, les hommes participant à des groupes d’entraide manifestent la tendance de vouloir conseiller, solutionner, expliquer leur vision à l’autre comme s’il s’agissait d’un groupe de tâches. Les efforts et la volonté d’être efficace expriment une grande générosité et un souci de l’autre. Tout en étant une interaction positive, centrée sur une solution et sur des moyens concrets, elle peut parfois maintenir une distance et donner l’impression de regrouper un gang de « tout seul ».

Nous constatons donc que, malgré une vie professionnelle active, malgré l’exercice d’une variété d’activités sociales et une volonté de partager, l’homme demeure souvent un être seul.


* à suivre *

0 Comments: