dimanche 25 juillet 2010

Intervenir auprès d'adolescents perturbés - 5e partie

CONCLUSION
Comment évaluer l’impact d’un tel atelier sur les groupes d’adolescents qui y ont participé? Jusqu’où cela a pu influencer la vie de l’unité dans son ensemble? Nous n’avons certes pas la prétention de fournir des données statistiques là-dessus. Néanmoins nous avons pu observer des changements méritant d’être mentionnés. Par exemple :

- une augmentation du niveau de connaissances en matière de physiologie, de contraception et de maladies transmises sexuellement (ce qui a pu être vérifié par le jeu-questionnaire).
- Une utilisation dans le langage courant d’un vocabulaire sexologique précis.
- Une aisance plus grande à aborder les questions sexuelles avec le personnel de l’unité et avec les pairs.
- Un désir plus fréquent d’obtenir une consultation médicale personnelle en contraception.
- Une ouverture à envisager des valeurs différentes de celles véhiculées dans leurs milieux d’origine.
- Et enfin, contrairement à ce que certains auraient pu penser, pas plus d’acting-out sexuels qu’auparavant.

Nous pensons avoir donné à ces jeunes et nous sommes certains d’avoir reçu d’eux. Ce qui constituait au départ le défi spécifique de notre projet, soit le fait qu’ils présentent des problèmes psychiatriques graves, a peut-être été aussi ce qui en a fait la richesse. Nous parlant de la saleté et de l’étrangeté de ce corps en changement, nous disant leurs craintes qu’il fonctionne inadéquatement, abordant à la fois le désir et la peur de la fusion, nous exprimant leur inquiétude face à une violence potentielle, ils nous ont donné accès à des dimensions de leurs fantasmes qu’il n’aurait certes pas été possible d’atteindre avec des adolescents dits « normaux ».

Nous terminons avec cette citation qui résume bien l’esprit qui nous a habités pendant toute cette expérience.

« Animer un débat sur la sexualité avec des adolescents n’est pas une cure de rajeunissement. Le « je suis comme vous » peut être tentant mais il est faux, voire nocif. Nous souhaitons au moins n’avoir pas nui :
- en ayant toujours essayé d’utiliser l’information comme moyen d’échange et non comme substitut de l’échange.
- En ayant toujours eu le souci de respecter la différence des générations.
- En ayant toujours cherché à restituer la sexualité dans sa globalité et sa richesse relationnelle sans la réduire à une technique. »

0 Comments: