dimanche 18 juillet 2010

L'HOMME FACE À LA SÉPARATION : 10e partie

Conclusion

Cet article constitue un survol des facteurs qui influencent la paternité à la suite d’une séparation. Comme nous l’avons vu, il s’agit d’un enjeu social dans lequel interviennent plusieurs facteurs de nature très différente qu’il reste encore à mieux comprendre. Toutefois, suffisamment de données sont disponibles pour s’en inspirer dans notre pratique.

D’ailleurs, cet article a pour but de mieux faire connaître la problématique du point de vue des pères afin de susciter, dans notre rôle d’intervenant, un doute concernant nos interprétations d’attitudes et de comportements des pères. En effet, ces interprétations déterminent la façon dont on intervient et même, parfois, si on intervient ou non. Par exemple, il est essentiel de se rappeler que lors d’une rupture, il se peut que l’indifférence ou l’agressivité du père que nous rencontrons cache une détresse et des idéations suicidaires (Perrault); que la perte du lien avec l’enfant soit vécue avec de la honte ou de remords malgré un air détaché (Quéniart; Lavigueur); que la distance que le père maintient avec ses enfants cache de la douleur (Kruk); que le refus de payer une pension alimentaire et l’esprit revanchard qu’on peut y percevoir voile le sentiment d’être rejeté de ses enfants et d’être inutile (Mandell).

Quoique des recherches cherchent des explications nouvelles sur ce type de question, la tendance à prêter a priori aux pères une intention négative ou à les taxer de négligence demeure (Dulac). Ce qui peut contribuer à nourrir des résistances chez les intervenants face aux pères (Gaudet et Devault; Larose). La plupart des demandes d’aide dans les service sociaux concernant les enfants sont faites par les mères et il est tentant pour les intervenants de conclure à du désintérêt, de la déresponsabilisation de la part des pères et d’interpréter cet état de fait comme une intention délibérée de leur part. La recherche sur les pères peut donc contribuer à enrichir notre analyse de cet enjeu et à intervenir auprès d’eux plus souvent et de meilleure façon.

0 Comments: