lundi 19 juillet 2010

Intervenir auprès d'adolescents perturbés - 1e partie

L’expérience d’animation d’un atelier sur la sexualité avec des adolescents qui sont aussi des patients psychiatriques constitue d’après nos recherches un précédent. Elle fut, pour chacun des animateurs, fort enrichissante à plus d’un point de vue. C’est afin d’évaluer le chemin parcouru et d’envisager celui qui reste à inventer que nous nous sommes arrêtés pour écrire cet article.

Les trois animateurs étaient convaincus depuis longtemps de l’importance de la sexualité dans la vie humaine et savaient à quel point l’adolescence constituait une croisée de chemins influençant grandement la vie adulte en ce domaine, comme en bien d’autres d’ailleurs. Ils leur apparaissaient donc important d’intervenir adéquatement, efficacement et prudemment auprès d’une population d’adolescents très perturbés. C’est alors que l’idée de travailler en triade leur vint à l’esprit, cette formule ayant déjà été expérimentée avec succès par l’un deux. La triade était mixte, cette formule ayant déjà été expérimentée avec succès par l’un deux. La triade était mixte au niveau des sexes et au niveau des professions. Très tôt des complémentarités et des connivences sont apparues; nous avons su que nous pouvions compter l’un sur l’autre dans un climat de confiance…et nous nous sommes parlés de nos adolescences respectives, comme si cela constituait un pré-requis pour être à l’écoute de celles des autres. Très tôt également nous avons compris qu’il y avait peut-être derrière notre motivation à organiser un atelier sur la sexualité ce désir « quasi parental » de faire en sorte que ce soit mieux pour eux que cela ne l’a été pour nous. Notre expérience s’inscrivait dans le vécu, c’est donc à ce niveau qu’il faut se situer pour en saisir toute la densité.

Dans un premier temps nous suivrons les dédales que l’initiateur du projet a dû traverser avant que son idée prenne forme dans la réalité. Par la suite nous définirons notre philosophie d’intervention puis, nous regarderons les modalités pratiques de l’atelier. Enfin nous tenterons d’évaluer les retombées de cet atelier sur notre service.


* à suivre *

0 Comments: