lundi 11 octobre 2010

COUPLE ET MÉDIATION - 5e partie

2. La médiation

La médiation est un processus par lequel une personne neutre aide deux autres personnes à résoudre leurs conflits. Elle est un processus volontaire d’orientation. À cet effet, le couple qui désire procéder à une rupture en utilisant la médiation doit répondre à certains critères :
- Chacun doit croire qu’il sera possible de trouver des solutions valables et mutuellement acceptables et avoir le désir de rechercher de telles solutions.
- La coopération, de même que le respect de l’autre et l’écoute, sont des valeurs à la base de la médiation.
- L’intérêt de la famille et donc des enfants prévaut sur les intérêts personnels.
Chacun doit croire à l’impartialité et l’intégrité du médiateur ainsi qu’à la valeur de la médiation comme processus de résolution des conflits (Brown).

3. Trois grands courants de pensée

En Amérique, malgré un développement récent, il existe une grande diversité de pensées à l’égard de la médiation en matière de divorce dans les situations de violence conjugale. Pour ajouter à la clarté de l’analyse, nous regrouperons ces prises de position sous trois grandes catégories.

La première catégorie propose la mise en valeur de la perspective légale, thèse principalement défendue par les féministes. En deuxième lieu et à l’opposé, s’inscrivent les médiateurs qui s’appuient sur les principes de la médiation telle que définie précédemment. En troisième lieu se retrouvent ceux que nous nommerons les réformistes : proposant un compromis, ils préconisent l’utilisation du processus de médiation plus ou moins profondément modifié.

* à suivre *

0 Comments: