mardi 28 décembre 2010

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 2e partie

Ainsi, lorsque nous sommes dans le besoin face à un autre, nous cherchons avant tout à combler un manque. Si l’autre ne répond pas à notre demande, il nous renvoie à un vide presque intolérable qui nous entraîne vers la dépendance ou le désespoir.

Prenons pour exemple, cette mère qui avait prévu de passer un après-midi avec sa fille aînée avant que celle-ci parte rejoindre son père pour la durée des vacances d’été. La mère se réjouit d’avance de ce moment avec sa fille, car un emploi du temps très chargé fait qu’elle ne la voit pas beaucoup durant l’année scolaire. Or, le matin même, sa fille lui téléphone pour lui demander si elle peut rester toute la journée chez une amie. La mère sent une forte émotion monter en elle et lui dit, outre sa déception, combien elle se réjouissait de leur projet de tête-à-tête. La jeune fille, consciente du désarroi de sa mère, répond avec pertinence : « Pauvre Maman victime, je ne vais pas t’abandonner, je viendrai si tu me le demandes. »

Effectivement, cette mère s’était sentie abandonnée, renvoyée à une solitude, à un manque douloureux. Mais, ce jour-là, elle a pris conscience que c’était de la folie de demander à son enfant de combler ses manques affectifs. Pour la première fois, elle a compris qu’elle avait par moment besoin de son enfant pour exister, et qu’il était grand temps qu’elle apprenne à exister par elle-même si elle voulait que sa fille puisse aller vers une plus grande autonomie affective, une indépendance relationnelle.

* à suivre *

0 Comments: