jeudi 13 janvier 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 14e partie

Quand une femme, ayant un taux de désir bien supérieur à la moyenne de ses congénères, vit avec un homme ayant une sexualité classique, leurs séances amoureuses ont toutes les chances d’être particulièrement passionnées. Si votre partenaire et vous-même correspondez à cette description, estimez-vous heureux! Un couple dont les deux membres ont un taux de désir élevé est une exception et non pas chose courante. Non sans ironie, les statistiques montrent que beaucoup de femmes, ayant un taux de désir élevé, vivent en célibataires, ou sont mariées à un homme dont le taux de désir est bas.

Quand une femme a un taux de désir supérieur à celui de son partenaire, les différences entre eux sont parfois particulièrement troublantes. Lola, justement, est en lutte avec ce problème. Elle aimerait faire l’amour une fois par jour avec Robert, son mari, mais pour lui, une fois par semaine suffit. Lola a finalement décidé d’aller dormir dans la chambre d’amis car elle éprouve des difficultés à être au lit près de Robert sans être excitée sexuellement. Et quand effectivement ils dorment dans le même lit, elle attend qu’il fasse le premier pas. « Mais il est tellement réservé et facilement intimidable », dit-elle, « que je crains de le submerger par la force de mon désir ». Non seulement elle se sent frustrée par un manque de sexualité, mais ne plus, elle craint d’avoir un effet émasculatoire sur son mari. Les petites marques d’affection sont également très rares dans leur couple. « Les seules fois où Robert me prend la main, c’est en public », soupire-t-elle. « Peut-être parce qu’il sait que dans ces circonstances, les choses ne peuvent aller plus loin. »

* à suivre *

0 Comments: