jeudi 10 février 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 34 partie

QUESTION :
J’ai un taux de désir très bas. Je me demande si j’ai un jour subi des abus sexuels que ma mémoire aurait oblitérés.

RÉPONSE :
Il arrive fréquemment que les victimes d’abus sexuels se souviennent des circonstances de la chose, mais oblitèrent le mal que cela leur a fait. Un petit pourcentage d’entre elles ne se souviennent que de brefs instants ou sensations du traumatisme qu’elles ont vécu.

Dans son livre The Sexual Healing Journey », la psychothérapeute Wendy Maltz, pionnière en matière de sexothérapie, propose une liste de problèmes sexuels généralement dus aux abus sexuels :
1. J’évite le sexe, je le crains ou n’éprouve pas grand intérêt pour ses activités.
2. Je considère le sexe comme un obligation.
3. Quand on me touche, j’éprouve des sensations négatives telles que l’irritation, le dégoût ou la culpabilité.
4. J’ai beaucoup de mal à être excité(e) ou à ressentir des sensations.
5. Quand je fais l’amour, je sens une distance entre mon (ma) partenaire et moi, au niveau des émotions, ou je me sens carrément absent(e).
6. Des pensées ou des images sexuelles, inopportunes et dérangeantes, me viennent régulièrement à l’esprit.
7. Je me livre à des comportements sexuels compulsifs ou inappropriés.
8. J’ai des difficultés pour établir et préserver une relation intime.
9. Je ressens des douleurs vaginales ou j’ai du mal à atteindre l’orgasme.
10. Je souffre de troubles de l’érection ou de l’éjaculation.

* « Voyage vers la guérison de la sexualité ».


Le livre de Maltz contient une étude beaucoup plus complète sur les symptômes sexuels dus aux abus sexuels, et il propose un programme complet et détaillé de soins appropriés pour aider les victimes d’abus sexuels à retrouver une sensation de sécurité dans une relation amoureuse intime.

Si vous pensez avoir été victime d’abus sexuels, sans vous en souvenir précisément, il existe d’autres moyens pour vous venir en aide. Il existe, en effet, un grand nombre de livres pratiques, de cassettes, d’articles, de groupes de soutien, de thérapies de groupe et de conférences sur la question. Je veux ici vous affirmer qu’il peut y avoir une sexualité heureuse, même après avoir vécu des abus sexuels. J’ai rencontré un grand nombre de personnes ayant pu créer une relation sexuelle merveilleuse malgré une histoire de viol ou d’inceste. Vous devez à votre partenaire, et devez à vous-même, de recouvrer votre santé sexuelle et émotionnelle.

* à suivre *

0 Comments: