mercredi 9 février 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 33 partie

QUESTIONS / RÉPONSES

Les couples qui ont participé à mes ateliers de réflexion ont posé tellement de questions sur le désir sexuel qu’il m’a semblé utile de rapporter ici les plus courantes.

QUESTION :

Mon partenaire semble avoir un taux de désir excessif. Toutes les nuits, il veut faire l’amour, et il se masturbe deux ou trois fois par jour. Il ne pense qu’au sexe et ne parle que de ça. Je me sens submergée. Que puis-je faire?

RÉPONSE :

Pour certaines personnes, le sexe n’est pas seulement une priorité dans leur vie, mais une vraie obsession. Leurs appétits sexuels sont plus forts qu’eux-mêmes.

La plupart du temps, les gens qui ont un comportement sexuel compulsif ont été élevés dans une famille dysfonctionnelle ou ont été victimes d’abus sexuels. Patrick Carnes, grand spécialiste reconnu de la question, a dressé la liste, dans son livre Don’t Call It Love*, de dix signes révélateurs de comportement sexuel compulsif.

1. Un schéma de comportement qui peut échapper au contrôle.
2. Des conséquences graves dues au comportement sexuel.
3. L’incapacité de s’arrêter malgré des conséquences néfastes.
4. La reproduction continuelle de comportements autodestructeurs ou à risques.
5. La formulation du désir ou des efforts nécessaires à fournir pour limiter le comportement sexuel.
6. L’obsession sexuelle et le fantasme en guise de stratégie d’approche.
7. La multiplication des expériences sexuelles car le rythme actuel semble insuffisant.
8. D’importants changements d’humeur par rapport à l’activité sexuelle.
9. Un temps disproportionné consacré à la séduction en vue du sexe, au sexe proprement dit et à la récupération après l’effort sexuel.
10. Une négligence flagrante de toutes activités importantes, sociales ou de loisir, à cause d’un comportement sexuel excessif.

Si un ou plusieurs de ces comportements s’applique à votre partenaire, je lui conseille de consulter un thérapeute spécialisé en ce domaine.

* « N’appelez pas ça de l’amour ».

* à suivre *

0 Comments: