vendredi 25 février 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 45 partie

VERTUS DE L’EXERCICE DE KEGEL

Pour augmenter votre plaisir sexuel mutuel, essayez de pratiquer l’exercice de Kegel. En 1948, un médecin du nom d’Arnold Kegel a mis au point un exercice simple pour aider les femmes à exercer un meilleur contrôle de leur vessie. Le but de cet exercice était de renforcer un petit muscle qui se trouve sur le plancher pelvien : le sphincter (celui qui nous sert à arrêter volontairement le cours de l’urine en cours de miction). Ce muscle existe aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Or, les femmes ayant pratiqué cet exercice ont rapporté une conséquence non prévue au départ : le renforcement de ce muscle leur procurait des orgasmes plus fréquents et plus forts. (Ce fait était déjà connu des cultures indienne, chinoise et arabe depuis des milliers d’années). Des études ont montré par la suite qu’un sphincter plus tonique pouvait aider les femmes à atteindre l’orgasme par la stimulation du point G uniquement.

En 1985, une équipe de chercheurs a mis à jour un autre effet positif, pour les femmes, de l’exercice de Kegel. Ils ont découvert que si les femmes contractaient leur sphincter environ toutes les quinze secondes pendant la durée d’un fantasme sexuel, leur excitation en était accrue. Et ceci se vérifiait que les femmes aient déjà pratiqué l’exercice avant ou pas. Ce n’était pas la tonicité du muscle qui augmentait leur excitation, mais le simple fait de le déclencher.

Si, pendant un rapport sexuel, une femme contracte son sphincter à un rythme régulier, son partenaire en profite également. En contractant ce muscle, son vagin se resserre étroitement sur le pénis, une sensation qu’apprécie particulièrement son partenaire. Et cet effet devient plus prononcé à mesure que la femme pratique l’exercice et renforce son sphincter.

Les hommes aussi ont intérêt à pratiquer l’exercice de Kegel. Tonifier leur muscle sphincter intensifie leurs orgasmes et améliore leur contrôle sur leur éjaculation. Pour améliorer ce dernier point, je conseille aux hommes de pratiquer l’exercice pendant la masturbation. Quand ils sentent qu’ils sont sur le point d’éjaculer, ils doivent contracter ce petit muscle, ce qui aide à neutraliser le réflexe orgasmique et prolonge ainsi l’état d’excitation dans lequel il se trouve. Dès qu’un homme arrive à maîtriser cela, il peut se servir de cette nouvelle capacité pour prolonger la durée de ses rapports sexuels.

* à suivre *

0 Comments: