lundi 28 février 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 46 partie

COMMENT PRATIQUER L’EXERCICE DE KEGEL

Un bon moyen pour localiser précisément le muscle sphincter dont nous parlons est d’interrompre volontairement le flux de votre urine. Vous sentez très bien le muscle qui travaille pour arrêter ce flot. (C’est un petit muscle annulaire qui ne s’étend pas jusqu’aux fesses, celles-ci doivent donc rester détendues pendant l’exercice). Une femme peut aussi localiser ce muscle en contractant ses muscles vaginaux autour de son doigt, ou du pénis de son partenaire. L’intensité de pression qu’elle peut exercer reflète la force de son muscle sphincter.

La première fois que vous pratiquez l’exercice, contractez le muscle pendant trois secondes, puis relâchez (cela va déjà peut-être vous sembler long!) La contraction doit être forte, puis le relâchement total. (C’est un détail important car mieux vous savez relâcher complètement un muscle, et mieux vous pouvez le tendre ensuite). Répétez l’exercice cinq fois de suite. Et puis, au cours de la journée, refaites plusieurs fois cette série de cinq contractions. Jour après jour, augmentez progressivement le nombre de séries jusqu’à faire dix séries par jour de cinq contractions de trois secondes. (Veillez, au début, à ne pas trop forcer ce muscle, car il peut devenir douloureux). Il faut compter environ deux mois, à ce rythme, pour que le muscle atteigne le maximum de sa tonicité.

Vous pouvez pratiquer cet exercice n’importe où : assis(e) devant votre ordinateur, au volant de votre voiture, en faisant la queue chez l’épicier, en vous brossant les dents. Répartir régulièrement ces séquences au cours de la journée vous aidera à tenir vos bonnes résolutions. (Une de mes amies colle un petit pense-bête sur son ordinateur et indique d’une croix chacune de ses séries de contractions). Si vous pratiquez en toute confiance l’exercice de kegel, vous serez récompensé(e) par une plus forte sensation d’excitation pendant vos rapports sexuels, et des orgasmes plus intenses. Sans parler de l’élimination ou de la prévention des problèmes de contrôle de la vessie.

* à suivre *

0 Comments: