mardi 8 mars 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 52 partie

LES JEUX SEXUELS

Il existe différentes sortes de jeux sexuels. On peut s’en procurer certains dans le commerce, mais ils sont pour la plupart idiots ou embarrassants. Les jeux sexuels les plus plaisants sont ceux que vous inventez vous-même.

Je pense notamment au jeu qui consiste à s’échanger, entre partenaire, ses fantasmes sexuels, et à les mettre en scène. Voici quelques commentaires émanant de couples qui adorent les jeux sexuels :

« Nous jouons beaucoup à nous projeter dans les personnages auxquels nous donnons vie. Par exemple, je fais comme si j’étais une vierge effarouchée poursuivie par ses assiduités. Ou une prostituée. Cela nous excite tous deux beaucoup. »

« Une fois, j’ai fait semblant d’être une adolescente voulant transgresser les lois, en le faisant entrer subrepticement dans le dortoir des filles. J’étais bien sûr vierge. Et lui avait tous les droits pour tirer parti de ma perversion naissante. Mais je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander : « Me respecteras-tu encore demain? »

« J’adore m’habiller en prostituée, puis tenir à mon mari des propos du genre : ‘Salut chéri, comment ça va ce soir?’, ‘Combien d’argent as-tu sur toi?’, ‘Qu’est-ce que je peux faire pour ton plaisir, beau mari?’. Mais je ne peux bien jouer ces rôles que s’il participe au jeu. En fait, il y prend tellement de plaisir qu’il en savoure chaque minute. Je pourrais lui faire faire n’importe quoi! »

« Quand je fais semblant d’être quelqu’un d’autre, cela me rend bien plus sexy. Je ne sens plus, sur moi, le poids de mes inhibitions. »

« Ma femme fait semblant d’être une petite jeune fille innocente. Et moi je suis l’homme d’âge mûr qui l’initie au sexe. Je lui montre ce qu’elle doit exactement me faire. Puis je la pénètre doucement et fais comme si je rompais son hymen. Cela nous excite terriblement. »

« Mon petit ami a émis le désir de m’attacher pendant nos rapports sexuels, mais je n’ai pas voulu. Par contre, je fais semblant d’être attachée pendant que nous faisons l’amour. Il décrit à haute voix ce qu’il est en train de me faire, et je suis très excitée. Mais je n’ai pas à me plier à ce dont je n’ai pas envie. Cela reste dans le domaine du fantasme. »

Si c’est vous qui inventez vous-même vos jeux sexuels, vous êtes maîtres de vos scénarios et pouvez les orienter exactement selon vos désirs. Ce qui est important, c’est que vous soyez tous deux d’accord sur la nature de l’aventure et les grandes lignes du scénario. Le but de l’histoire étant, bien sûr, que vous soyez tous deux excités.

Voici quelques exemples de scénarios classiques :
- La capitaine de navire et sa passagère de grande classe.
- Le maître exigeant et sa servante
- Le professeur rigide et l’étudiante perverse
- Le patient cloué sur son lit et l’infirmière libertine
- La riche propriétaire et son jardinier
- Le tout jeune homme et la femme d’âge mûr
- La toute jeune fille et l’homme d’âge mûr
- Le médecin entreprenant et sa patiente innocente

Cependant, les meilleurs scénarios seront probablement ceux issus de votre propre imagination. Les circonstances qui vous excitent le plus dans vos rêveries imaginaires ont toutes les chances d’être également les plus excitantes à mettre en scène dans vos jeux sexuels. Encore une fois, le but est de trouver une intrigue qui vous excite tous deux.

Le seul problème des jeux sexuels est que votre partenaire peut ne pas réagir comme le souhaiterait votre fantasme. Par exemple, vous attendez peut-être que votre partenaire joue le rôle de la prostituée au grand cœur, tandis qu’elle prend le rôle d’une racoleuse obscène. Et adieu le fantasme! Dresser à l’avance les grandes lignes du scénario favorise l’heureux déroulement de la scène.

* à suivre *

0 Comments: