jeudi 10 mars 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 54 partie

Si vous acceptez de satisfaire la demande de votre partenaire, peut-être allez-vous découvrir une autre bonne raison d’être expérimental. La ligne qui sépare ce qui vous excite de ce que vous voulez éviter est bien souvent très fine. Peut-être vos expériences les plus passionnées vont-elle se situer juste en dehors de votre zone de confort. Repensez à ce que vous vous dites en gravissant la toute première pente d’un Grand Huit : « Pourquoi me suis-je mis dans cette galère? Je ne veux pas le faire!..... » Et, Whiiizzzz…Le wagonnet vous emporte dans sa course folle, puis le tour est fini, et vous voulez recommencer

Mais attention : si vous ressentez une forte anxiété, ne vous obligez pas à poursuivre cette idée. Dites que cette activité dépasse largement le cadre de vos limites et que cela vous angoisse, ou, si vous souhaitez essayer de nouveau plus tard, cherchez une aide professionnelle.

Et si c’est vous qui êtes dans la situation de celui qui aimerait que son partenaire soit plus expérimental(e), lisez la liste de suggestions suivantes. Elle va vous aider à conduire pas à pas, votre vie sexuelle vers une plus grande diversité.

1. Examinez honnêtement votre désir de satisfaire les besoins de votre partenaire, aussi bien sexuels que non sexuels. Peut-être votre partenaire résiste-t-il (elle) à votre requête sexuelle simplement parce que vous-même ne lui accordez pas ce qu’il (elle) demande. Gardez en tête la nature synergétique de ce programme. Demandez à votre partenaire quels sont les chapitres de ce livre et les exercices qui pour lui (elle) sont les plus importants. Si votre partenaire vous répond « Je veux plus d’affection » ou « Je veux que nous ayons davantage de conversations intimes », commencez par satisfaire ces besoins. Si vous faites l’effort de vous attaquer à vos propres zones de résistance, il y a toutes les chances pour que votre partenaire suive aussi le même chemin.
2. Approfondissez le niveau de confiance qui existe dans votre relation. Pour beaucoup de gens, être plus expérimental dépend du degré de confiance que l’on a avec son partenaire. En effet, s’ils acceptent d’explorer de nouveaux territoires sexuels, ils veulent avoir l’assurance qu’ils n’y seront pas obligés, que leur partenaire ne va pas se moquer, tirer avantage de la situation ou les forcer à renouveler l’expérience, même si elle leur a déplu. Un homme m’a dit un jour : « Ma plus grande crainte est que ma femme me demande quelque chose que je ne sois pas capable de faire ». Instaurer une vraie confiance prend du temps. Aussi, soyez patient.
3. Discutez de la nouvelle expérience à un autre moment qu’en faisant l’amour. Ayez une discussion calme à propos de cette activité, dans un endroit et à un moment de la journée neutres. Si vous formulez une requête juste avant de faire l’amour, ou pendant, vous donnez à votre partenaire la sensation désagréable d’être coincé(e). Il (ou elle) n’a pas le temps et la distance nécessaires pour réfléchir à la chose, et sa réponse sera peut-être alors un « non » automatique.
4. Expliquez à votre partenaire tout ce que cette activité représente pour vous. Beaucoup de gens ne prennent pas la peine d’expliquer à leur partenaire pourquoi ils veulent expérimenter telle ou telle activité sexuelle. Privé(e) de cette information importante, leur partenaire est moins motivé(e) pour la tenter. Expliquez ce que vous voulez et pourquoi vous le voulez. Exemple : « J’aimerais beaucoup que nous utilisons un vibromasseur pendant que nous faisons l’amour. Je passerais ainsi beaucoup moins de temps à m’inquiéter de savoir si je vais atteindre l’orgasme ou pas, et plus de temps à jouir de ce moment avec toi. Je pourrais me consacrer ainsi entièrement à la nouvelle expérience. »
5. Cherchez ce qui inciterait votre partenaire à accepter plus volontiers votre requête. Peut-être, dans certaines conditions, votre partenaire accepterait-il (elle) plus facilement d’accéder à votre désir. Par exemple, si votre désir est que vous regardiez ensemble un film « X », peut-être auriez-vous intérêt à proposer d’abord un film érotique. Ou peut être votre partenaire acceptera-t-il (elle) plus volontiers le sexe oral si votre hygiène intime est scrupuleuse et si vous employez un lubrifiant aromatisé. Il y va de votre intérêt de satisfaire toutes prédispositions raisonnables.
6. Amenez progressivement votre partenaire à la nouvelle activité. Il (ou elle) se sentira certainement beaucoup plus à l’aise si vous procédez par étapes. Par exemple, si votre partenaire se montre réticente à la fellation, demandez-lui simplement, au début, de regarder votre pénis, de le toucher ou d’y déposer un baiser. Si votre partenaire est peu disposé à vous mener à l’orgasme par le biais d’un vibromasseur commencez par le lui faire utiliser pendant quelques minutes seulement. Si le changement est progressif, votre partenaire surmontera petit à petit sa résistance.
7. Manifestez votre appréciation à chaque nouveau geste de votre partenaire dans la bonne direction. Ne vous attendez pas à un changement immédiat et radical. Cela peut prendre du temps avant que votre partenaire se sente tout à fait à l’aise en pratiquant cette nouvelle activité. Exprimez votre gratitude à chaque nouveau petit changement.

* à suivre *

0 Comments: