lundi 21 mars 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 61 partie

SAVOIR MÊLER L’EXCITATION AU ROMANESQUE

Pour faire durer éternellement, dans un couple, un climat romanesque, un autre ingrédient important est l’excitation. L’excitation ravive instantanément le cocktail chimique qui attire deux personnes l’une vers l’autre. Cela vous fait battre le cœur, vous fiat monter l’adrénaline et intensifie vos liens émotionnels. En partant faire un raid en kayak le long des côtes de Colombie britannique, un couple d’une cinquantaine d’années a galvanisé la relation qui les unissait grâce à une très forte émotion. Ils étaient tous deux confirmés en matière de kayak, mais ils n’avaient encore jamais participé à un raid aussi rigoureux. Soudain, un après-midi, un orage a éclaté, les emprisonnant entre deux îles. Avant d’avoir pu atteindre le rivage, ils se sont trouvés pris dans une houle énorme, essayant de maintenir leur cap dans des vagues de deux mètres de haut. Leur cœur battait la chamade et ils avaient très peur, mais ils ont tenu bon. Quand ils m’ont raconté leur aventure, j’ai vu comme il était important pour eux d’avoir partagé des moments aussi dramatiques.

Mais il n’est pas forcément nécessaire de risquer sa vie pour renouveler, dans un couple, l’esprit d’aventure! Il existe une multitude d’autres possibilités moins dangereuses! Deux amis à moi, Jeanne et Paul, mariés depuis quatorze ans, ont retrouvé dans leur couple un fort regain de tendresse réciproque dans leur couple un fort regain de tendresse réciproque à la suite de quinze jours de vacances passés ensemble à Berlin. Ils avaient laissé leurs deux jeunes enfants à quelqu’un de la famille pour profiter à fond de ce temps à deux. Chaque matin, ils prenaient le métro, une carte à la main, et ils partaient explorer la ville. Ni l’un ni l’autre ne parlait allemand, et ils n’avaient ni guide, ni itinéraire touristiques. « Nous ne savions pas où allaient nous mener nos pas ni ce que nous allions découvrir », a dit Jeanne.

Ces deux semaines passées à flâner ainsi dans tout Berlin eurent plus d’impact sur leur relation qu’ils ne l’avaient prévu. « Nous savions que nous avion besoin de nous retrouver quelque temps sans les enfants », a dit Jeanne, « mais il s’est passé entre nous quelque chose de plus fort que simplement passer du temps ensemble. De retour à la maison, nous nous sommes rendu compte que nos rancoeurs s’étaient volatilisées. Non pas que nous en ayons parlé ou essayé d’y trouver des solutions, mais simplement, elles ne représentaient plus un problème pour nous. »

Jeanne et Paul ont fait ce voyage il y a déjà trois ans, mais ils se sentent toujours plus proches l’un de l’autre aujourd’hui. Ils ont trouvé le moyen de sortir de leur routine ordinaire et ont introduit de l’excitation dans leur vie, retissant entre eux le lien qui avait été rongé par la monotonie de la vie quotidienne.

* à suivre *

0 Comments: