mardi 17 mai 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 100 partie

Exercice 8 : Un massage érotique

COMMENTAIRES :
Ce chapitre ne serait pas complet sans un exercice proposant un massage. Le contact physique est tellement essentiel au sentiment de sécurité, de confiance et de proximité entre deux personnes qu’on ne peut que vanter son pouvoir. Le massage est l’une des formes d’attouchements les plus intimes, les plus aimants et potentiellement les plus érotiques qui soient.

Je ne recommande pas la réciprocité immédiate, autrement dit, passer immédiatement de l’état de donneur de massage à celui de receveur. Mieux vaut vous concentrer totalement sur le plaisir de donner et attendre la prochaine occasion pour jouir du plaisir de recevoir.

La plupart des gens préfèrent être massés avec une huile ou une lotion. Vous pouvez utiliser de l’huile d’amande douce, de l’huile pour bébé ou de l’huile végétale. Les locations hydratantes et les lotions pour les mains fonctionnent également très bien.

Le massage proposé maintenant est tiré du merveilleux livre d’Anne Kent Rush, Le Massage Romantique. Elle l’appelle « le massage de connexion » car il vous apprend « à rouvrir la porte à vos sensations érotiques sur l’ensemble de votre corps. » L’exercice consiste à toucher une zone érogène d’une main, et de l’autre, à masser doucement une zone qui n’est pas sensible sexuellement. Vous massez ces deux zones simultanément jusqu’à ce que votre partenaire soit terriblement excité(e). Puis retirez votre main de la zone érogène et continuez le massage de l’autre main. Anne Kent Rush affirme que si vous pratiquez régulièrement cet exercice, la nouvelle zone sensibilisée va devenir aussi érogène que les zones génitales ou autres zones typiquement érogènes. Voici les indications qu’elle donne :

« Votre partenaire est étendu sur le dos, sur un lit, une table de massage ou sur la moquette, si la pièce est bien chauffée. Enduisez tout le corps de votre partenaire d’une fine couche d’huile de massage. L’effet exquis de vos caresses dépend d’abord de la légèreté de vos gestes. Leur rapidité idéale dépend de chaque individu, mais le plus souvent, les gestes lents sont les plus appréciés. »

Asseyez-vous du côté droit de votre partenaire (c’est-à-dire à sa gauche), face à son abdomen. Posez les deux mains à plat sur l’abdomen et commencez très légèrement et très lentement à faire de larges mouvements circulaires sur cette zone, avec les deux mains. Continuez pendant un moment de cette façon.

À présent, dissociez lentement vos deux mains. Laissez glisser votre main gauche entre les cuisses de votre partenaire, et montez l’autre au niveau de sa poitrine. Votre main droite suit une ligne qui va de l’abdomen à la poitrine en passant par les côtes, longe la partie externe du sein (son sein gauche), suit la courbe des pectoraux et se retrouve sous l’aisselle. Pendant ce temps-là, votre main gauche descend le long de l’abdomen, suit la courbe de la hanche, glisse à l’intérieur de la cuisse, du genou, du mollet, de la cheville, et finit son parcours sous la voûte du pied gauche de votre partenaire.

Une grande part du succès de ces caresses dépend de la synchronisation de vos mains. Elles doivent chacune suivre leur parcours à la même vitesse afin de se retrouver en même temps, la gauche sous sa voûte plantaire et la droite sous son aisselle. À ce stade du massage, faites de légers mouvements circulaires, avec vos deux mains, dans ces deux « creux ». Continuez le même mouvement pendant un moment.

À présent, faites le même trajet dans le sens inverse. Reprenez le même chemin pour rejoindre l’abdomen, avec des gestes encore plus doux et lents. Terminez par quelques mouvements circulaires sur l’abdomen. Puis changez de côté et opérez de même sur la partie droite de votre partenaire.

Au cours de ce massage, Anne Kent Rush suggère à ses lecteurs de mettre en connexion différents points sensibles de leur corps : « la bouche et les bouts de seins, le bas du ventre et le cou, la bouche et le sexe, la paume de la main et la voûte plantaire, le bout du nez et les bouts de seins ».

0 Comments: