mercredi 1 juin 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 110 partie

8. La peur des attitudes sexuelles en dehors du couple : faire taire votre sexualité est une façon de vous protéger de la tentation. Tant que vous restez bloqué(e) sexuellement, vous n’avez pas à craindre que d’autres personnes soient attirées sexuellement par vous, ou que vous soyez attiré(e) par elles. Si vous libérez votre sexualité, vous ne disposez plus de cette protection. Vous pouvez craindre de ne plus être capable de résister aux avances sexuelles des autres ou de contrôler vos propres désirs.

Savoir imposer des limites sexuelles appropriées et s’y tenir, est une condition indispensable à ‘bien vivre la relation’. L’idée selon laquelle le sexe est une force toute puissante que vous ne pouvez contrôler est purement un mythe. En libérant votre sexualité, vous allez certainement sentir les attirances sexuelles venant de vous ou des autres. Cependant, vous pouvez très bien décider de ne pas entrer dans le jeu. La maturité, c’est précisément de faire constamment le choix de ne pas suivre ses impulsions sexuelles envers les autres, et de maîtriser celles des autres. En approfondissant le degré d’intimité et de passion entre votre partenaire et vous, cela deviendra de plus en plus facile car votre satisfaction au sein de votre relation surpassera, de loin, le plaisir momentané que vous pourriez connaître avec d’autres.

9. La peur de perdre le contrôle : certaines personnes s’inquiètent de savoir ce qu’elle feraient ou de quoi elles auraient l’air si elles vivaient une expérience sexuelle vraiment intense. Elles craignent de ne pas avoir une attitude attirante ou d’agir d’une façon inappropriée.

Au fond, ce qu’elles craignent, c’est de perdre le contrôle. L’acte sexuel est un processus instinctif. Votre corps a des réactions imprévisibles. Vos hanches se mettent à bouger. Votre gorge émet spontanément des sons. Votre visage grimace. Vos muscles se convulsent. Des mots interdits s’échappent de votre bouche. Si vous avez l’impression que vous devez garder le contrôle strict de vous-même pendant que vous faites l’amour, pour vous sentir en sécurité, attirant(e) ou acceptable, vous ne connaîtrez pas la passion. Pour faire l’expérience de la passion, vos devez renoncer à exercer le contrôle de votre corps.

10. La peur de perdre son (sa) partenaire : vous n’êtes pas garanti(e) d’avoir votre partenaire toujours à vos côtés. La mort, le divorce ou les circonstances de la vie peuvent vous laisser seul(e) et désemparé(e). Dès l’instant que vous prenez le risque de vous ouvrir complètement à quelqu’un et de vous impliquer totalement dans votre relation avec lui (elle), vous êtes confronté(e) à la possibilité de perdre cet amour.

Les personnes ayant déjà vécu, dans leur vie, des chagrins intenses dus à la perte d’un amour, sont particulièrement réticentes à renouveler l’expérience de la passion. Sans réfléchir, elles érigent entre elles et les autres des barrières émotionnelles pour se protéger des peines à venir.

0 Comments: