mardi 11 octobre 2011

VIOLENCE FAMILIALE 58e partie

Ross (1995) insistait pour dire qu’un processus d’autonomie demande trois grandes qualités pour son épanouissement :
- Une capacité de s’autodiscipliner (ne pas dire n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment).
- Une capacité de s’auto-évaluer (anticiper et juger la portée de ses actes).
- Une capacité d’établir des relations égalitaires (la démocratie ne doit pas rester qu’un mot).

L’homme violent doit savoir que l’autonomie ne s’achète pas mais s’acquiert à l’intérieur du chemin ponctué d’efforts, d’opportunités et de compromis.

Quelques outils lui permettant de transformer ses certitudes, ses a prioris qui le restreignent à son insu pour l’amener à des pensées en accord avec ses buts profonds et à des perceptions élargies de la réalité. Donc, comment gérer notre colère.

La colère est une émotion juste, valable, pertinente. La colère a une valeur positive et vous êtes tout à fait en droit d’éprouver ce sentiment. Il faut la renforcer afin d’en favoriser l’expression.

Gestion de la colère

Aide mon autonomie

Éléments déclencheurs d’une colère



Moi j’ai tendance à….

0 Comments: