mardi 26 février 2013

LA FIN DE LA VIE - 4e partie


ci-gît
René Descartes (1596 - 1650).  Héritage : Grand savant français, le père du fameux “je pense donc je suis” fut l’un des fondateurs du rationalisme moderne.



Cause du décès : un coup de froid en suède.  Établi à Stockholm pour enseigner la philosophie à la reine Christine, Descartes devait se plier à des séances programmées à une heure matinale, pour un froid glacial.

Il n’avait sur place qu’un seul ami, l’ambassadeur de France Chanut.  Manque de chances!  C’est au contact de Chanut que Descartes attrapa l’infection virale qui l’emporta.  Une thèse dissidente affirme qu’il a été empoisonné à l’arsenic.

ci-gît
Aristote (384 av J.C. - 322 av J.C.)
Héritage : surnommé le “philosophe”, il fut l’inventeur de la logique.  Sa conception de l’être comme “substance” et de la métaphysique comme “science de l’être en tant qu’être” influença l’ensemble de la tradition philosophique occidentale.

Cause du décès
L’empoisonnement. C’est du moins la version rapportée par Eumelos, qui prétend que le philosophe serait mort après avoir bu un extrait de plante vénémeuse, l’aconit.  Il venait de quitter Athènes, sous le coup d’une accusation d’impiété, pour se soustraire au sort de Socrate, condamné à voire la Cigüe.  On n’échappe pas à son destin.

ci-gît
Roland Barthes (1915 - 1980)
Héritage : critique et sémiologue Français.  Auteur de Mythologies, il fut l’un des personnages clés du courant structuraliste.

Cause du décès : la camionette d’un teinturier, l’auteur de “la mort de l’auteur” termine ses jours fauché par ce véhicule alors qu’il traversait l’une des rues avoisinant le collège de France au sortir d’un déjeuner avec Jack Lang futur ministre de la culture: Mythologie.

ci-gît
Maurice Merleau Ponty (1908 - 1961)
Héritage : la vraie philosophie consistait pour lui à réapprendre à voir le monde.  La perception par notre corps était l’expérience fondamentale à partir de laquelle il interrogeait l’émergence de la pensée.

Cause de décès : Arrêt cardiaque.  L’auteur de l’oeil et l’esprit n’était âgé que de 53 ans.  Mort dans son bureau, il fut retrouvé - ironie du sort?  Le visage appuyé contre un livre de Descartes, la Dioptrique.

ci-gît
Julien Ofray De la Mettrie (1709 - 1751)
Héritage : médecin, il fut aussi le premier philosophe à tirer les pleines connaissances morales du rejet de la métaphysique et de la théologie par les scientifiques, développant un matérialisme athée et hédoniste.

Cause de décès
Une indigestion, la Mettrie serait mort suite à un dîner plutôt copieux organisé par l’ambassadeur de France à Berlin.  La faute à un pâté aux truffes un peu louche dont la Mettrie aurait abusé.  Ironie du sort : l’ambassadeur avait organisé le festin pour remercier le médecin - philosophe de l’avoir guéri d’une maladie.

ci-gît
Avicenne (980 - 1037)
Héritage : philosophe et médecin, il fut l’auteur de 450 livres dans divers domaines, dont son célèbre Canon de la médecine, ses travaux philosophiques portèrent sur la lecture d’Aristote, contribueront à la redécouverte de l’oeuvre du philosophe au Moyen Âge.

Cause du décès : Frénésie sexuelle et excès d’opium.  La libido d’Avicenne était semble-t-il très développé : ses excès le firent souffrir, de graves crises intestinales.  Il s’administra plusieurs lavements.  L’un de ses disciples, qui lui devait de l’argent et voulait le tuer, lui fit prendre une énorme quantité d’opium.  Diminué, Avicenne finit par capituler devant la maladie.

ci-gît
Lucrèce (1er siècle av. J.C.)
Héritage : philosophe latin, l’auteur de La Nature des Choses s’inscrit dans la lignée d’Épicure, contre la crainte de la mort et toutes les formes de superstition qu’elle nourrit.

Cause du décès : Un philtre d’amour.  On raconte que la femme de Lucrèce aurait eu l’idée de faire préparer une boisson aphrodisiaque à l’attenton de son mari.  Mais le philtre n’aurait pas eu les effets désirés, plongeant au contraire le philosophe dans la folie, jusqu’au suicide.  Lui qui condamnait les affres de la passion et critiquait la déraison.

ci-gît
Giordano Bruno (1548 - 1600)
Héritage : Dominicain italien et philosophe.  Ses théories portant sur l’infinité de l’univers et la pluraité des mondes (l’infini, l’univers et les mondes) lui valurent d’être accusé d’hérésie par l’inquisition.

Cause de décès : sa lutte contre les dogmes.  Il fut brûlé vif au terme de huit années de procès parce qu’il refusait de se rétracter.  La phrase qu’il adressa à ses juges est restée célèbe : “vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que moi à la recevoir”.

ci-gît
Thomas More (1477 - 1535)
Héritage : Homme politique, humaniste et philosophe anglais, il fut notamment auteur de l’utopie, un livre qui connut un grand succès sur le vieux continent, et dans lequel il dépeint une société idéale utopique.

Cause du décès : son opposition au divorce du roi,  Favorable à une réforme de l’Église, il resta néanmoins fidèle au catholicisme et s’éleva contre le second mariage d’Henri VIII au nom de respect de l’autorité papale, ce qui lui valut d’être décapité.  Devant l’échafaud, More lança à l’officier : “s’il vous plaît, aidez-moi à monter, je m’arrangerai pour descendre.”  Sa tête termina au bout d’un pic sur le London Bridge.

ci-gît
Zénon D’Elée (495 - 430 av. J.C.)
Héritage : Philosophe Grec, disciple de Parménide, on lui doit des paradoxes sur l’impossibilité du mouvement.

Cause du décès: Avoir mordu l’oreille d’un tyran, impliqué dans la tentative de renversement de Néarque, il accepta de livrer ses complices à condition de pouvoir chuchoter leurs noms à l’oreille du tyran.  Il le mordit et ne lâche prise qu’après avoir reçu plusieurs coups de poignard.

ci-gît
Héraclite (540 av J.C. - 480 av J.C.)
On prête à ce philosophe Grec surnommé le “pleureur” ou “l’obscur” une existence solitaire.  Les 139 fragments qui nous restent de son oeuvre sont parfois aussi énigmatiques que le laisse présager son surnom.

Cause de décès : de la bouse de vache.
Héraclite aurait demandé que tout son corps en soit enduit, persuadé qu’il pourrait ainsi guérir l’oedème dont il souffrait.  Une première version de l’histoire rapporte que la bouse était fraîche et qu’il s’y serait noyé, dans une seconde version, la bouse était sèche et Héraclite aurait littéralement cuit sous le soleil.

0 Comments: