vendredi 27 mars 2009

Toxicomanie vs Tabagisme 7e partie

Ces raisons sont multiples et variées selon les individus. On distinguera celles qui ont conduit au début du tabagisme et celles qui assurent sa perpétuation.

Chez les jeunes, au début, c’est parfois la révolte contre l’autorité. Pour éviter la persistance de cette raison, il faut renoncer aux interdits, il ne faut donc pas être trop draconien. Beaucoup commencent à fumer à la suite d’une incitation sociale : accepter ou offrir une cigarette est évidemment une forme de convivialité, le tabac est une monnaie d’échanges sociaux.

D’autres fument par imitation des parents, des enseignants ou dans le cadre d’un groupe d’amis. Enfin certains commencent à fumer pour affirmer leur personnalité. La publicité utilise largement cette motivation profonde en présentant la cigarette comme un signe de maturité, de séduction, de virilité, de puissance.

Hemingway disait : « À quinze ans on fume pour prouver qu’on est un homme », il ajoutait toutefois «trente ans on prouve qu’on est un homme en cessant de fumer ».

Dans la perpétuation des habitudes tabagiques intervient chez certains le plaisir très complexe qui fait appel à quatre de nos cinq sens : le tact, sollicité par la manipulation du paquet et des cigarettes, leur allumage, le fait de les tenir en mains; la vue : le fumeur regarde le cône de pyrolyse et admire les volutes de la fumée; l’odorat et le goût : le fumeur qui inhale la fumée perçoit l’irritation profonde qu’elle provoque sous forme d’une chaleur parfumée.



* à suivre *

0 Comments: