mardi 15 septembre 2009

Retour au Bercail - 24e partie

Symptômes Négatifs

Ambivalence

L’incapacité de prendre des décisions à cause de l’existence de sentiments partagés au sujet de presque tout est un autre symptôme négatif de la schizophrénie. Cette incapacité amène l’individu à changer d’idée, à dire non alors qu’il pense oui, puis à le regretter (ou vice versa), à dépenser un temps énorme pour prendre des décisions banales. Ce comportement ressemble parfois à de l’entêtement ou à des tentatives délibérées pour irriter les autres. Le patient se trouve vraiment à la merci de sentiments conflictuels dont aucun ne « donne l’impression d’être réel. » On est alors tenté de prendre toutes les décision à la place du patient pour sauver du temps. Cette attitude est à éviter car le patient devient alors très dépendant des autres et il ne peut apprendre par expérience. Les essais, les échecs et les succès l’amèneront éventuellement à avoir plus confiance en lui et à être plus indépendant, mais la famille et les amis doivent se contenter de rester là et le regarder faire ses erreurs.

Exemple : « Maman, je ne peux pas aller faire des courses avec toi parce que je suis trop grosse et que je suis affreuse. Mais si tu me dis quoi porter, j’irai peut-être. »

Réponse inutile : « Bon, mets ta robe noire, elle t’amincit. »

Réponse utile : « Je trouve que tu as belle apparence dans tous les nouveaux vêtements. Je te laisse décider, mais n’oublie pas que nous partons dans une heure. »

En agissant ainsi, vous laissez suffisamment de temps à la personne pour prendre sa décision, vous faites preuve de patience et vous montrez un certain respect pour la capacité décisionnelle du sujet. S’il y a urgence et qu’une décision immédiate s’impose, il vaut mieux tirer à pile ou face pour décider de la robe à porter que de prendre vous-même la décision. En agissant ainsi, vous risquez moins de susciter du ressentiment chez le patient et vous lui fournissez une stratégie de prise de décisions qu’il pourra employer dans les situations où il n’arrive pas à se faire une idée.

* à suivre *

0 Comments: