dimanche 22 novembre 2009

LA PERSONNALITÉ - 11e partie

Les HORMONES FŒTALES et le développement du système nerveux et du comportement

À cette période de vie fœtale, on ne peut parler de système nerveux mais plutôt de formation de sentiers neurologiques.

Les hormones fœtales androgénisantes influenceraient la région postérieure de l’hypothalamus.
« fœtal androgue has also an action on the central nervous system in the posterior region et hypothalamus.

La masculinisation d’un foetus feminin influencera son comportement plus tard
« Today’s information is not, therefore, final or absolute…. With the safeguard of this proviso, one may sum up current findings by saying that genetic females masculinized in utero and reared as girls have a high chance of being tomboys in their behaviour.

Les elements du “tomboyisme” dans le comportement ultérieur du foetus androgénisé, se manifesteraient comme suit:

Leur réserve d’énergie s’orientera davantage vers les sports violents, surtout extérieurs, auxquels participent principalement les garçons.

Elle rivalise facilement avec les garçons mais ne chercheront pas à prendre le leadership, puisque leur acceptation dans le groupe des garçons les conditionne à s’y abstenir. Elle aura toutefois tendance à conduire un groupe de jeunes qui l’accepteront et la suivront en « héros ».

Leur parure dénotera un vêtement fonctionnel et visera la simplicité et l’utilité dans l’ornementation, les cosmétiques. Les filles « tomboys préféreront les « slacks et les « jeans », même si en certaines occasions, elles ne dédaigneront pas le port d’une robe.

L’éveil de l’instinct maternel est à peine souligné. Les poupées resteront sur les tablettes. Elles ne seront pas très enthousiastes pour le « baby sitting ».
Quant à leur rôle futur de mère, elles prennent pour acquis que cela viendra en temps et lieu. Par anticipation, elles préféreront fonder une famille restreinte : 1 ou 2 enfants.

Le mariage et la « romance » passent bien après la carrière. Cette priorité à la carrière est typiquement fondée sur de bons succès scolaires et un excellent quotient intellectuel. (un taux anormalement élevé d’androgène semble augmenté le Q.I.). Une fois la vie sexuelle commencée, il ne semble pas y avoir un manque de réponse sexuelle, ni lien au lesbianisme.

Leur phantasme érotique se rapproche davantage de ceux des hommes (aspect visuel). Elles se projettent elles-mêmes dans l’image de la femme stimulée et se représentent et s’identifient elles-mêmes à une situation parallèle, mais avec un partenaire de leur choix.

* à suivre *

0 Comments: