samedi 28 novembre 2009

LA PERSONNALITÉ - 17e partie

L’IDENTITÉ DANS L’ENSEMBLE DE LA VIE HUMAINE

Un développement intégré.

Dans la psychologie ériksonnienne, tout est lié. Aucun aspect apte à éclairer l’identité ne doit être négligé.

Même si le développement psycho-social attire surtout l’attention, cela ne signifie pas qu’il soit le seul dont il faut tenir compte. Il ne supprime pas la nécessité des autres points psycho-sexuel et affectif et psycho-organique, base de l’harmonie.

Tout au long de sa vie, l’homme se construit en affrontant des crises qui représentent des moments critiques, des points tournants, qui une fois franchis, laissent en chacun des traces durables. Une crise résolue à l’âge adulte constitue les critères de la personnalité.

Il est donc important de préciser que chaque étape comporte son propre risque. C’est pourquoi, l’on parle de crise. L’être humain qui croît, se tient entre deux extrêmes. L’équilibre qui n’est jamais réalisé une fois pour toutes, consiste à se maintenir à chaque étape, davantage du côté positif.

Ainsi, à chaque fois que le MOI est confronté, il fait face à une tâche de vie qui se traduit par la mise en place d’une attitude de base à la fois consciente et inconsciente.



* à suivre *

0 Comments: