vendredi 1 janvier 2010

LA PERSONNALITÉ - 48e partie

La théorie de Maslow

La théorie de la motivation et de la hiérarchie des besoins de Maslow repose sur le principe que tout comportement vise à satisfaire un besoin, et qu’un besoin satisfait n’est plus un besoin et cesse d’être un facteur de motivation. Ce besoin est immédiatement remplacé par un autre besoin, d’un niveau plus élevé. Maslow conçoit une liste hiérarchique des nécessités que l’homme doit satisfaire au cours de son développement.
Maslow définit cinq (5) grandes catégories de besoins. Il nous dit qu’il existe une hiérarchie d’importance dans ces besoins. Dans le tableau qui suit, Maslow nous présente sa pyramide des besoins; nous essayerons de dégager les lignes directrices de chacun des échelons.

Figure 1

Pyramide des besoins, d’après A.H. Maslow



Maslow explique que les besoins inférieurs doivent être satisfaits avant que le besoin suivant, de niveau plus élevé, prenne de l’importance aux yeux de l’individu. Une fois satisfait, un besoin peut être oublié temporairement. Toute opposition à la satisfaction de ces besoins humains fondamentaux, est considérée comme une menace psychologique entraînant des conflits et de la frustration.

Il faut se souvenir d’un facteur important dans l’examen de ces besoins. Ils sont disposés dans un ordre de progression, c’est-à-dire que certains besoins sont plus fondamentaux que d’autres; le premier est plus important que le deuxième, le deuxième plus important que le troisième et ainsi de suite. Pour qu’un besoin domine, comme l’amour par exemple, cela signifie que les autres besoins, situés plus bas dans la pyramide, doivent d’abord être satisfaits en grande partie.
Dans la pensée de Maslow, l’homme est un animal à qui il manque perpétuellement quelque chose. Dès qu’un besion est satisfait, au autre survient. Maslow fait aussi remarquer que tout besoin ne peut et ne doit pas être traité comme s’il était isolé. Tout besoin est relié à un état de satisfaction ou d’insatisfaction des autres besoins. Voici, dans l’ordre, ces besoins.

* à suivre *

1 Comment:

Anonyme said...

Comme disait Nietzsche, "toute joie veut l'éternité, veut la profonde, profonde éternité". Quand on atteint l'épanouissement, on voudrait en plus que ça dure ! Aussi, AMHA, il manque un étage à la pyramide de Maslow. A cause de ce degré supplémentaire qui touche à l'infini des cieux, d'ailleurs, on parlera plutôt de "ziggourat". Et c'est pourquoi, en toute modestie, comme je l'explique dans mon "Guide pratique de l'immortalité" (Pearson, 2009), je propose de remplacer la pyramide de Maslow par la ziggourat de Lothey...
Herbot Lothey