dimanche 10 janvier 2010

LA PERSONNALITÉ - 57e partie

L’impact de la retraite sur la vie de couple

Le retour à la maison

Habitué à sa routine de travail, le retraité a souvent le sentiment d’être un étranger dans sa propre maison. Le domicile familial représente pour le travailleur âgé le lieu de repos. Mais, il correspond aussi implicitement au territoire réservé à la femme. En se retrouvant dans un espace qui ne lui appartient pas vraiment, le retraité a l’impression d’être là où il n’a pas d’affaire. Le couple doit alors s’adapter à de nouvelles conditions de vie. Les conjoints doivent s’habituer à une véritable vie en commun. Pour beaucoup, c’est le début d’une nouvelle étape dans leur vie de couple, car les pratiques relationnelles se trouvent affectées et même chambardées. Ce passage du travail à la retraite engendre une nouvelle dynamique dans l’équilibre du couple et parfois de sérieux malentendus.

Les rôles homme-femme

Traditionnellement, le rôle de l’homme consistait à être le pourvoyeur et il revenait à la femme d’assumer le rôle d’éducatrice et de reine du foyer. Cette perception des rôles a de bonnes chances de ne pas avoir changé chez un couple de gens âgés de 65 ans et plus, et ce, même si la femme participe ou participait au monde du travail en tant que salariée. Le fait de demeurer de façon continue à la maison favorise l’appropriation possible par le nouveau retraité de certaines tâches jusque-là assumées par sa femme. Dans une telle situation, les deux partenaires vivront conjointement la perte d’une partie des attributions de leur rôle habituel.

Cette restructuration pourra autant instaurer que confirmer soit une relation de
dépendance, soit une relation d’autonomie partagée mutuel (Plamondon et
Plamondon, 1978, p.43).


Les générations actuelles vivront sans doute de façon différente cette situation puisque les rôles sexuels tendent maintenant vers le partage et l’égalité des tâches.
* à suivre *

0 Comments: