lundi 11 janvier 2010

LA PERSONNALITÉ - 58e partie

La communication dans le couple

Certains travailleurs âgés appréhendent avec anxiété le moment de la retraite. Chez plus d’un couple, naît cette peur de n’avoir plus rien à se dire. La retraite entraîne en effet la disparition d’une source importante d’expériences qui remplissaient la vie quotidienne grâce à la diversité des contenus et des échanges que la situation de travail procurait. Si les deux conjoints vivent leurs difficultés d’adaptation comme un indice de détérioration de leur relation, il peut s’en suivre un comportement d’isolement. Ces tensions peuvent même provoquer à la limite l’éclatement du couple.

La restructuration du temps et de l’espace.

Les éléments temps et espace se trouvent également modifiés à l’arrivée de la retraite. L’absence de temps structuré par le travail et la privation du territoire habituel (le lieu de travail) peuvent aussi faire surgir ce sentiment d’étrangeté au monde qu’éprouve parfois le retraité.

Avant la retraite, l’aménagement de la vie de couple et du quotidien était structuré en fonction des rôles sociaux traditionnels, c’est-à-dire, l’homme au travail, la femme à la maison. Tout d’un coup, les règles du jeu sont changées et cela crée une situation conflictuelle pour le couple. Étant plus souvent à la maison, le retraité peut être tenté de donner une touche toute personnelle à l’espace qui l’entoure. Il se trouve par le fait même à empiéter sur le territoire réservé à sa conjointe. L’attribution et le partage des tâches ménagères sont également influencés par l’arrivée du retraité à la maison. On assiste souvent à des manifestations de tension dans le couple. Le nouveau retraité n’est pas nécessairement au courant de l’horaire de son épouse, ce qui peut donner lieu à des confrontations. Il est probable aussi que le conjoint du retraité vive cette présence nouvelle et constante comme une violation de son espace, de son univers.

Il y a un autre genre de femme pour qui la présence constante du mari est une
intrusion dans son domaine. Elle ne peut plus suivre son programme
habituel, ni passer toute une journée dans les magasins quand elle en a
envie, Ni rencontrer ses amies à l’heure du lunch; il faut aussi
qu’elle s’occupe de préparer un repas de plus. Il se peut même qu’elle ait
la malchance d’avoir un mari du genre organisateur qui veut réorganiser son
travail de maison pour le rendre plus efficace (Streib cité par Dulube, 1978, p.
34).

Enfin, comme la retraite peut entraîner une baisse substantielle des revenus du ménage, la question financière peut devenir épineuse pour le couple. L’épouse peut se voir contrainte à faire un budget et à rendre compte de ses dépenses. Mais, fort heureusement, semble-t-il, tous les couples ne vivent pas cette situation.

Pour certains couples, c’est une période de grande joie et de
camaraderies. Ils voyagent au gré de leur fantaisie. Ils ont des tas
de projets. Ils font tout ensemble y compris les emplettes, la
cuisine, le ménage et le jardinage (Streib cité par Dulude, 1978, p. 34).


* à suivre *

0 Comments: