mercredi 3 février 2010

LA PERSONNALITÉ -- 90e partie

LA RETRAITE ET LE CONCEPT DE SOI

Avant d’aborder le concept de soi chez les personnes âgées à la retraite, nous désirons brosser un tableau concernant les origines de ce dit concept.

Empruntée initialement à la philosophie, la notion du concept de soi fut largement approfondie par de nombreux chercheurs. Depuis les trente dernières années, on constate que la plupart des auteurs se consacrant à l’étude de la personnalité, se sont parallèlement intéressés au domaine du concept de soi. Cependant la définition et la structuration du soi laisse planer de profondes ambiguïtés de par l’existence de modèles conceptuels différents. De fait, certains auteurs définissent le soi comme un processus dynamique alors que d’autres le décrivent en tant qu’objet.

La notion de concept de soi semble non seulement équivoque mais elle se complique parce que certains chercheurs la considère comme concept unidimensionnel (Bertocci, 1945; Coley, 1902; Mead, 1934; Rogers 1951) alors que d’autres le définissent comme un concept multidimensionnel (Allport, 1955; Gordon, 1968; Staines, 1954 et 1958). À ce sujet, Buhler (1962), Wylie (1961) et l’Écuyer (1978) suggèrent de reviser et de redéfinir le concept de soi afin d’en arriver à une conception globale de cette entité. Les résultats de ces recherches des vingt dernières années ont conduit à une définition à la fois plus complète et plus complexe que celle proposée en 1975 et 1978. Voici donc, comment l’Écuyer, 1985, p. 6, définit le concept de soi :

Ainsi le concept de soi apparaît comme :
-un système multidimensionnel
composé d’un ensemble très varié de perceptions que la personne éprouve au sujet
d’elle-même (aspect multidimensionnel),
-dont les divers contenus tirent leur
source à la fois de l’expérience personnelle et de l’influence des autres sur
ses propres perceptions (aspect social),
-contenus qui s’organisent et se
hiérarchisent progressivement en un tout cohérent autour de quelques structures
fondamentales délimitant les grandes régions fondamentales de l’expérience, de
soi, chacune d’elles recouvrant des portions plus limitées de cette expérience –
les sous-structures – se fractionnant à leur tour en un ensemble d’éléments
beaucoup plus spécifiques – les catégories – (aspect hiérarchique),


-organisation hiérarchique qui varie et évolue elle-même, ainsi que le degré
d’importance de chacun de ses constituants selon l’âge et les besoins durant
toute la vie (aspect évolutionnel et niveaux
d’importance),

-par
différentiations progressives identifiables
sous forme d’étapes ou de stades
(aspect différentiateur),

-en
fonction de l’expérience quotidienne
(parfois rétrospective ou
anticipatoire) directement ressentie, puis perçue et
finalement symbolisée
ou conceptualisée par la personne (aspects expérientiel et
cognitif),
-et
où la cohésion interne de cette organisation perceptuelle
complexe est
essentiellement orientée vers la recherche du maintien et de la
promotion de
l’adaptation de la personne tout entière (aspect actif ou
adaptif).

Quant à Zay, 1981, p.116, il définit la conception de
soi
comme la :

Manière de se concevoir à partir de
l’information
recueillie à l’extérieur et sur laquelle on porte un
jugement. Elle se
forme dans l’univers intérieur du moi et s’organise
autour des qualités ou
traits que l’individu se prête à lui-même.
C’est la composante cognitive
du soi, sa composante émotive étant l’estime
de soi. Les interactions
sociales sont la principale source
d’information externe : en observant les
attitudes et le comportement
des autres à son égard, l’individu apprend la façon
dont on le juge
(intelligent ou médiocre, bon ou mauvais, doux ou violent).


En dépit donc des multiples divergences théoriques, il apparaît que la majorité des auteurs s’entendent pour dire que :

Le concept de soi consiste en une organisation complexe réunissant quelques
éléments fondamentaux, ou caractéristiques globales et générales autour
desquelles est regroupé un certain nombre d’aspects plus spécifiques (L’Écuyer,
1975, p.31).

* à suivre *

0 Comments: