mardi 30 mars 2010

JOUEURS PATHOLOGIQUES - 7e partie

Les motivations des joueurs

Dépendamment des raisons principales pour lesquelles le joueur consulte, le degré de motivation varie notablement, d’une personne à une autre. En effet, certaines personnes ont exprimé avoir eu peur de l’inconnu, s’être senties mal à l’aise, avoir appréhendé de devoir raconter leur vie à des inconnus ou encore auraient préféré s’en sortir seules ou trouver une solution moins laborieuse.

D’autres n’y croyaient pas trop et avouent avoir commencé les démarches pour plaire aux autres ou pour avoir bonne conscience. Sinon, ils voulaient oublier la culpabilité ressentie devant les pertes importantes de la dernière séance de jeu ou encore, craignaient de devoir arrêter complètement de jouer, ce qui avait pour conséquence de diminuer leur motivation. Par contre, certains affirment avoir remis leur vie entre les mains de l’intervenant et s’être présentés en thérapie en toute bonne foi et avoir considéré cette démarche comme la solution ultime à leurs problèmes. Mais comme plusieurs l’ont sagement indiqué, le secret d’une thérapie qui fonctionne c’est de la faire pour les bonnes raisons, c’est-à-dire, pour soi.

Différentes motivations poussent donc les joueurs à demander de l’aide et à prendre la décision de consulter. Certaines viennent de l’extérieur et d’autres sont personnelles. Connaître les raisons qui motivent le joueur à commencer une thérapie peut aider à orienter les services offerts afin d’obtenir des résultats satisfaisants pour tous les acteurs impliqués dans le parcours du traitement. Nous présentons dans le tableau suivant les m motivations intrinsèques et extrinsèques qui incitent les usagers à commencer une thérapie.

Tableau 1
Motivations qui incitent les usagers à commencer une thérapie

MOTIVATIONS
INTRINSÈQUES
Les idées suicidaires
Le désespoir, la souffrance ;
La honte, le manque d’estime de soi ;
Le besoin de retrouver l’estime de soi ;
Les problèmes de santé physique et mentale ;
L’identification négative aux autres joueurs ;
Le changement des valeurs ;
La peur de tout perdre.

MOTIVATIONS
EXTRINSÈQUES

Des problèmes financiers ;
Des pressions des proches ;
Une perte d’argent importante lors de la dernière séance de jeu ;
Des problèmes avec l’employeur ;
Des problèmes judiciaires ;
Une tentative de suicide ayant conduit à l’hôpital ;
L’obligation de payer des biens à soi-même ou à sa famille.



* à suivre *

0 Comments: