lundi 3 mai 2010

LA FABRICATION DU MÂLE - 6e partie

III. PIÈGES DE L’INTERVENTION : LA RÉGULATION DES NORMES DE CONDUITES MASCULINES.

En intervention sociale, il existe différentes approches qui s’appuient sur des idéologies variées et qui orientent les visions des situations problèmes, les analysent et définissent les prémisses dans l’élaboration des programmes d’intervention. L’intervention sociale est une action subjective qui vise à favoriser des changements individuels et sociaux en s’appuyant sur une échelle de valeurs. La notion de valeurs privilégiées est donc essentielle et centrale. Dans le processus d’aide auprès des hommes, les interventions peuvent facilement devenir paradoxales, d’une part, maintenir et perpétuer les messages dominants et conservateurs, d’autre part, invalider et discréditer les vécus masculins. Alors, les interventions deviennent involontairement un moyen de sauvegarde des valeurs conservatrices et de régulation des conduites masculines. Voici, une description des principaux pièges de l’intervention auprès des hommes.

a) On va faire un homme avec toi!

Cette injonction soutient que le modèle masculin est mal intégré et que certains comportements ou attitudes doivent être corrigés. Les prémisses de la conduite masculine reposent sur les coupures de liens et la sauvegarde d’une distance émotive. L’homme doit démontrer sa force, son indépendance et son autonomie. « Sois fort! », « Ne sois pas trop sensible à tes petits malheurs! », « Fais des efforts! ». La priorité de l’intervention est axée vers une responsabilisation individuelle et une intégration des rôles socialement prescrits. Conséquemment, l’homme se heurte à des exigences culturelles qui se transforment. Il doit devenir plus fort, plus expressif, meilleur pourvoyeur, plus adapté aux nouvelles exigences du rôle parental, plus sensuel, plus à l’écoute des autres sans l’être pour soi, bref, plus compétent à répondre aux impératifs demandés.

Les interventions qui se limitent à conditionner les hommes à améliorer les compétences à tenir des rôles imposés ne font que valoriser les messages sociaux dominants et prescrire un modèle masculin limitatif.


* à suivre *

0 Comments: