samedi 12 juin 2010

L’HOMME VIOLENT ET LA RELATION D’AIDE - 9e partie

Lors de l’accueil, travailler sur l’appropriation de la demande d’aide

Cette analyse démontre clairement que les hommes qui participent à des programmes de thérapie pour violence conjugale ont une motivation extrinsèque : ce qui se distingue considérablement de la clientèle habituellement personnellement motivée à entrer en psychothérapie :

La motivation est considérée à bon droit par tous les auteurs comme le critère le plus décisif d’indication d’une psychothérapie. Il est facile de concevoir qu’un motif sérieux existe ou puisse être éveillé chez un consultant (client), avant tout engagement thérapeutique. Ce motif, c’est la souffrance éprouvée par le consultant qui le suscite. (Thibaudeau).

Ainsi, lors de la prise de contact et l’entrée en thérapie, on peut suggérer que le client masculin ou bien n’est pas suggéré que le client masculin ou bien n’est pas conscient de sa souffrance, ou bien ne l’exprime pas explicitement.

On constate que les clients ayant une plus grande expérience thérapeutique ont une vision rétrospective plus précise et plus réaliste de leurs motivations d’entreprendre une démarche : certains décrivent même assez bien la période déni dans laquelle ils se rappellent être passés. Il s’agit là de l’appropriation de la démarche d’aide, c’est-à-dire du passage de la décision de faire une démarche pour l’autre à la décision de la faire pour soi. L’appropriation par le client de sa démarche de changement est la mutation qui se produit chez le client quant à son niveau de motivation. Ainsi, l’appropriation est le passage de la contrainte à aller en thérapie, donc d’une motivation extrinsèque, à une motivation plus intrinsèque, c’est-à-dire que l’objectif du client n’est plus de convaincre un système extérieur ou son environnement affectif (conjointe, famille…) mais d’entreprendre un changement pour lui-même.

Le processus d’appropriation comprend la reconnaissance que le client vit un problème, qu’il désire changer quelque chose à sa situation et qu’il doit entreprendre des actions pour que ce changement s’opère.


* à suivre *

0 Comments: