mardi 28 septembre 2010

LE DEUIL - 3e partie

La symptômatologie du deuil normal a été décrite abondamment par plusieurs auteurs. Linderman a identifié cinq catégories de symptômes qui englobent ceux décrits par plusieurs auteurs :
1) les malaises somatiques : les maux de tête
les troubles du sommeil
l’inappétence
la faiblesse
la distraction
les tensions
le sentiment d’irréalité
l’état de choc
l’engourdissement de la conscience.

2) difficultés à composer avec l’image du défunt :
introjection temporaire de l’objet dans le but de prolonger la relation (Abraham), l’identification au défunt dans les aspects gratifiants de la relation qui peut amener le parent en deuil à s’engager dans des activités autrefois significatives pour le défunt, ou l’identification à la maladie du défunt qui peut favoriser la somatisation importante ou le désinvestissement. (Siggins).

3) la culpabilité qui se manifeste par un besoin d’être rassuré, de savoir que tout a été fait pour le défunt. La culpabilité entraîne aussi des comportements auto-punitifs de même que l’incapacité d’accepter d’être consolés.

4) l’hostilité, la colère, dont les manifestations sont l’irritabilité et l’humeur instable, ainsi que l’incapacité d’établir des rapports chaleureux avec l’entourage.

5) la perte de comportement habituel, la perte d’intérêt dans le monde extérieur, l’inhibition de l’activité, l’incapacité d’investir de nouveaux objets, l’isolement émotionnel et social, pleurs, tristesse et parfois une très grande détresse.


* à suivre *

0 Comments: