jeudi 11 novembre 2010

ENFANTS ET LE DIVORCE - 4e partie

Neuf (9) stratégies utilisées par l’enfant ont été répertoriées :

1 - Stratégie de réconciliation
Peut s’exprimer par le développement de comportements symptomatiques ou par des comportements de régression. L’enfant recherche ainsi à maintenir ses parents ensemble dans une interaction le concernant.

2 - Stratégie pour réduire la détresse de la séparation
L’enfant peut avoir de fortes réactions émotives lors des visites de ses parents car il réexpérimente à chaque fois l’anxiété de la séparation. Le parent peut très bien interpréter cela comme un refus de voir l’autre parent alors que c’est l’expression d’une détresse psychologique.

3 – Stratégie pour déclencher les tensions. Souvent la tension entre des parents séparés hostiles est ressentie par l’enfant comme un volcan en attente d’éruption. L’enfant, inconsciemment ou non, s’offre alors lui-même temporairement comme bouc émissaire afin d’absorber l’hostilité existant entre ses deux parents.

4 – Stratégie pour vérifier l’amour
Wallerstein et Kelly ont démontré combien les parents sont peu présents pendant la première année qui suit le divorce. L’enfant a peur de perdre ses parents et il sera porté à tester l’amour qu’ils éprouvent pour lui.

5 – Stratégie pour vérifier la loyauté
L’enfant peut se sentir terriblement tiraillé entre ses deux parents et penser qu’il ne peut les aimer tous les deux étant donné qu’ils ne s’aiment pas mutuellement. L’enfant sacrifiera alors un parent au profit de l’autre. Il développera un lien dysfonctionnel très proche avec un parent et un lien dysfonctionnel distant avec l’autre parent. L’émotion sous-tendue est la peur de perdre les deux parents.

6 – Stratégie de recherche d’équilibre et de justice absolue
Les enfants de presque tous les âges vont essayer de rendre les choses égales entre les deux parents. Ils pensent devoir garder la paix entre les deux parents et partager également des concessions entre les deux. Ils cherchent ainsi à éviter le conflit.

7 – Stratégie pour protéger l’estime de soi des enfants
Les enfants sont souvent des cibles faciles pour exprimer la rancœur des parents. L’enfant trouvera une façon de prendre une distance vis-à-vis el parent qui lui cause ce malaise. Par exemple : espacer les visites au père pour éviter les critiques de ce dernier; développer une maladie psychosomatique pour éviter la visite.

8 – Stratégie pour protéger l’estime de soi des parents
Les enfants sont souvent conscients de la fragilité de l’estime de soi des parents, surtout après la séparation. Les enfants plus sensibles aux sentiments de leurs parents feront des efforts pour les soutenir (par exemple : un enfant peut dire à chacun de ses parents qu’il veut vivre ave chacun d’eux). Au fond, l’enfant a peur de vivre un abandon émotif et veut les renforcer pour qu’ils prennent soin de lui.

9 – Stratégie pour encourager un style de vie permissif
Un médiateur peut rencontrer des adolescents et des enfants plus âgés qui manipulent le divorce à leur avantage immédiat. Ces enfants semblent manifester peu de détresse émotionnelle. Ceci peut exprimer un manque de lien particulier avec un parent ou un degré exceptionnel de manipulation ou qu’ils savent se retirer du piège du conflit parental. Par exemple : l’enfant qui choisit de vivre avec le conjoint dont la vie est plus confortable. (Saposnek).

Finalement, Saposnek est clair sur ce sujet : les enfants participent activement au divorce des parents. Ils peuvent, sans le vouloir, contribuer activement au conflit par des comportements qui sèment la confusion et provoquent les parents de façon non intentionnelle. Pourtant ce qu’ils expriment par-dessus tout, c’est leur besoin de garder l’amour des deux enfants.

Face à ces stratégies, le médiateur qui analyse et intervient de manière systémique a un rôle très important à jouer auprès des familles.

« Le médiateur est dans une position pour utiliser cette information afin de
réduire l’aigreur entre les parents. En offrant une explication détaillée de la
nature générale des stratégies des enfants et en discutant celle utilisée
particulièrement par leur enfant, le médiateur peut aider les parents à démêler
la séquence des événements qui conduisent à la dispute sur la garde ou la
visite. » (Saposnek, traduction libre).



* à suivre *

0 Comments: