vendredi 4 février 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 30 partie

Suggestions pour celui des partenaires ayant un taux de désir plus bas

1. Prenez mieux en charge votre propre excitation. N’attendez pas de votre partenaire qu’il(elle) fasse tout le travail. Qu’est-ce qui vous excite? Lire des textes érotiques? Porter des lingeries fines? Échanger des câlins et des baisers? Avoir une discussion intime? Bien vous habiller et passer la soirée dehors? Puisque vos désirs sont moins spontanés, vous devez apprendre à les susciter. Pratiquez les activités que vous trouvez érotiques. Faites parfois à votre partenaire la surprise d’arriver au lit déjà excité(e).

2. Prêtez attention aux signes sexuels les plus subtils. Contrairement à votre partenaire, peut-être ne ressentez-vous jamais de fortes bouffées de désir sexuel. Peut-être devez-vous amplifier chaque pulsion de plaisir. Dès que vous ressentez la plus infime pulsion de désir, captez-la et suivez son fil. Si vous attendez qu’une grosse vague de passion déferle sur vous, peut-être devrez-vous attendre très, très longtemps. Voyez aussi si vous pouvez détecter en vous des cycles de désir. Êtes-vous plus réceptif(ve) à certaines heures du jour? En certains lieux? Lors de situations particulières? Dans certaines positions? À certains moments prévisibles du mois? Notez ces différentes circonstances et sachez en tirer parti.

3. Soyez clair(e) et raisonnable en ce qui concerne vos « mises en condition ». Réfléchissez aux conditions qui favorisent votre désir de faire l’amour et faites-les connaître à votre partenaire. Par exemple, peut-être êtes vous en meilleures dispositions après un bon massage relaxant ou après un bain prolongé dans la mousse. Mais soyez raisonnable à propos de ces demandes. Si la liste est trop longue, peut-être est-ce pour mieux oblitérer un autre problème. Soyez-en conscient(e).

4. Si vous vous masturbez, faites-le moins souvent. Paradoxalement, un grand nombre de personnes ayant un faible taux de désir dépensent une partie de leur énergie sexuelle, déjà pas très grande, en se masturbant. Quand on considère les complexités d’une relation sexuelle, c’est compréhensible. Vous voulez parfois satisfaire un besoin physique sans éveiller les problèmes compliqués entre vous et votre partenaire. Mais si vous souhaitez sincèrement atténuer les différences entre vous, réservez davantage de votre énergie sexuelle pour votre partenaire.

5. Si vous avez décidé de ne pas faire l’amour, dites-le carrément, et sans vous sentir coupable. Si la plupart du temps vous faites un réel effort pour satisfaire les désirs sexuels de votre partenaire, vous n’avez pas à vous sentir coupable quand il vous arrive de refuser. Mais quand vous refusez, laissez entendre à votre partenaire à quel moment vous serez plus disponible. Ainsi, le refus sera plus doux car plus ponctuel.

6. Enrichissez votre vie. Un faible taux de désir sexuel peut être le reflet d’un manque d’excitation dans votre vie en général. Si peu de vos activités quotidiennes vous excitent, il n’est pas étonnant que votre sexualité soit terne également. Agissez. Impliquez-vous. Bougez. Organisez-vous une vie qui soit pleine et intéressante. Si vous avez une bonne raison de vous lever le matin, peut-être votre libido se réveillera-t-elle, elle aussi.

7. Faites de la place, dans votre vie, pour le sexe. Beaucoup de gens dont le taux de désir est faible ont grand plaisir à faire l’amour une fois qu’ils sont excités. Le problème est que leur libido en sommeil ne leur fournit pas assez de motivation pour prendre l’initiative de l’acte sexuel. Si c’est votre cas, peut-être devez-vous tout simplement programmer ces moments dans votre tête, et ainsi les provoquer, contrairement à votre partenaire dont le désir est spontané.

8. Fêtez votre désir mental. Même si vous avez un faible taux de désir, vous pouvez très bien être un merveilleux partenaire sexuel. En effet, votre désir de satisfaire les besoins de votre partenaire et d’éveiller en vous un désir plus grand est des plus positif et mérite d’être fêté. Réjouissez-vous de cette attitude positive et soyez sûr(e) que votre partenaire et vous-même pourrez maintenir longtemps une relation sexuelle mutuellement satisfaisante.

Dans la suite de l’article, vous serez amené(e) à considérer le désir sexuel sous des angles différents. Par exemple, lorsque vous mettrez en pratique une des techniques sexuelles indiquées aux écrits suivants, vous pourrez connaître, vous seul(e) ou tous les deux, un regain d’intérêt pour le sexe. De même, en faisant l’exercice du miroir proposé dans les pages suivantes, vous pourrez atteindre un degré d’intimité émotionnelle plus profond, ce qui conduit souvent à une plus grande passion sexuelle. Le désir sexuel est un phénomène fascinant et complexe, et vous en aurez une connaissance plus profonde tout au long de ce programme.

* à suivre *

0 Comments: