jeudi 21 avril 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 83 partie

DÉBARRASSEZ-VOUS DES CRITÈRES IRRÉALISTES

Que vous soyez malheureux(se) de votre propre apparence ou de celle de votre partenaire, pour pouvoir jouir au maximum de votre sexualité, il va vous falloir trouver le moyen d’accepter cet état de chose. Il vous faut trouver le moyen de vous aimer et de faire l’amour à votre partenaire, tels que vous êtes réellement tous deux.

Une des façons de mieux accepter son corps, ou celui de l’autre, est de comparer les images idéales que vous avez en tête à celle de tous les humains ordinaires que vous avez autour de vous. Pour ma part, j’ai eu une nouvelle appréciation du corps, féminin aussi bien que masculin, après avoir passé un week-end dans un camp de nudisme familial. Une de mes amies, pratiquant couramment le nudisme, m’a invité à les accompagner, elle et son mari, à leur camp préféré. Le seul moment de gêne, pour moi, a été quand j’ai dû enlever mes vêtements aussitôt franchi la barrière d’entrée du camp. Ensuite, tout a été comme dans n’importe quel autre centre de loisirs. Les gens jouaient au ping-pong, nageaient dans le lac, se promenaient sur les bords, s’entraînaient au tir à l’arc et s’adonnaient à toutes les activités habituelles, mais tout nus. J’ai vu des gens avec un gros ventre, des gens maigres, des corps jeunes, et des vieux. La devise du camp était : « Tout le monde est beau ! » Et effectivement, autour de moi, les gens semblaient avoir bien assimilé cette philosophie et déambulaient avec une grâce peu commune. Je revois toujours l’image de mon amie, dont le ventre, selon ses propres termes, ressemble à de la guimauve, marcher tout fière avec seulement un petit collier autour du cou et des boucles d’oreilles. Depuis lors, je suis plus tolérante avec mon propre corps.

Une autre de mes amies, qui est une femme très forte, a eu une expérience similaire en participant à une retraite spirituelle. Sur le lieu de la retraite, les douches étaient en plein air et la plupart des participants se lavaient tout nus. « Avant de participer à cette retraite, j’avais très peur de la nudité », m’a-t-elle confié. « Je ne savais pas si je serais capable de l’assumer. J’aime croire que mes habits dissimulent ma graisse. » Au moment d’aller prendre une douche, la première fois, elle s’est sentie très gênée, mas dès le lendemain, son anxiété s’était atténuée. « Personne ne faisait attention à moi, », a-t-elle dit ensuite. « Alors je me suis dit que si deux cents personnes pouvaient me regarder et m’accepter telle que je suis, pourquoi n’y arriverais-je pas moi-même ? » À la fin de la semaine, elle était parfaitement à l’aise. « Les plus gênés étaient ceux qui portaient un maillot de bain pour se doucher ! » A-t-elle conclu en riant.

Si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre à un camp de nudistes, une piscine où l’on peut se mettre nu ou une aire de bain public, offrez-vous une séance dans un club de remise en forme, avec gymnastique, douches et saune, vous pourrez y voir un étalage de chair humaine d’une infinie variété.

L’excès de poids est un problème qui concerne beaucoup de monde. Une façon de mieux accepter vos formes est de bien vous renseigner sur les conséquences des régimes. Seul un pourcentage infime de la population dispose naturellement d’un corps mince, ferme, élancé et svelte, du genre qu’on nous montre dans les magazines et que nous admirons. Tous les autres luttent de façon acharnée et s’imposent des régimes continuels pour arriver à ces proportions idéales. Mais nous le savons maintenant, de tous les gens qui font des régimes, seuls 5% arrivent à avoir la silhouette dont ils rêvent, et à la préserver. Les 95% restants n’y arrivent pas, ou seulement pour une courte période, et ils doivent se relancer dans un nouveau régime. Ces pertes et prises de poids en dents de scie sont dangereuses pour le cœur, ainsi que pour les muscles et la charpente osseuse. Il est possible, physiquement, de s’astreindre à un régime et à la pratique d’exercices pour arriver à la minceur convoitée. Mais maintenir cet effort dans le temps exige un engagement en temps et en énergie que la plupart des gens ne peuvent prendre ou n’ont pas envie de prendre. Nous imposer cela à nous-mêmes ou le demander à nos partenaires n’est pas très réaliste. Nous pouvons très bien manger une nourriture saine, naturelle et gourmande, et faire un peu d’exercice nécessaire à une bonne santé, sans pour autant transformer notre vie en enfer. En tout cas, nous devons absolument mettre un terme immédiat à notre obsession autodestructice de la minceur.

0 Comments: