mercredi 25 mai 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 105 partie

J’ai eu l’audace d’inventer une formule-clé pour décrire cette communion physique et spirituelle : S2I, ou deux Sexes unis par l’Intimité. Pour former cette molécule interpersonnelle, les deux partenaires doivent être tous deux dans un état d’excitation intense. Soit qu’ils aient naturellement la chance d’éprouver un désir physique très prononcé, soit qu’ils aient à se mettre dans un fort état d’excitation. Ce qui les unit l’un à l’autre est l’intimité. Ils ne veulent pas se contenter de simple plaisir sexuel. Ils veulent se donner mutuellement le maximum de plaisir. Ils ne veulent pas seulement avoir une relation sexuelle, ils veulent faire l’amour. Il manque à la plupart des couples que je rencontre au moins un des éléments de cette formule. Dans une relation amoureuse, il est très courant qu’un des deux membres du couple soit davantage concentré sur le sexe, et l’autre sur l’intimité. Trop souvent, hélas, celui des deux qui s’intéresse particulièrement au sexe résiste au besoin d’intimité de son partenaire, et inversement. Il est clair que ce type de relations ne peut durer bien longtemps. Pour faire l’expérience de la passion, les deux partenaires doivent transcender leurs limites. La personne dotée d’un fort tempérament sexuel doit apprendre à se montrer plus disponible sur le plan des émotions, et celle capable d’une profonde intimité doit s’impliquer davantage sexuellement.

Quand les deux membres d’un couple ne veulent pas faire l’effort de dépasser leurs limites, leur relation se trouve dans une impasse. Un homme m’a dit à quel point il était frustrant d’avoir une femme ne faisant aucun effort pour compenser son faible taux de désir sexuel : « Le sexe est pour moi une expérience proche du divin. Je ne parle pas de religion mais d’un état supérieur. C’est une excitation extraordinaire et une libération dont je ne peux me passer. C’est pour moi une façon de sortir de moi-même, une façon de me connecter au monde. Mais en ce moment, je n’ai pas cette satisfaction. Ma femme n’est pas attirée par le sexe. Elle reste inerte et ne produit aucun son. Peut-être atteint-elle l’orgasme, mais je n’en sais jamais rien. Je l’aime. Notre relation est douce et tendre. Mais je n’ai pas réussi à atteindre avec elle les moments de passion que j’adore car j’ai besoin de quelqu’un qui bouge avec moi, travaille avec moi, vibre avec moi, grimpe l’échelle avec moi. » Pour qu’il y ait passion, les deux personnes doivent sentir ensemble un crescendo. Pour que votre relation amoureuse soit en connexion avec l’univers et le divin, il vous faut un(e) partenaire expressif(ve) sexuellement.

Vivre avec quelqu’un de bloqué sur le plan des émotions peut être tout aussi frustrant. Je connais une femme, mariée depuis vingt et un ans, dont le mari était incapable de partager avec elle ses émotions quand ils faisaient l’amour. Elle m’a dit : « Mon mari est très attiré par le sexe mais il manque de passion et de communion de l’esprit, ce qui rend nos rapports mécaniques. Au début de notre mariage, il m’a dit un jour que le sexe était le sexe, que l’amour était l’amour, et que c’était deux choses distinctes. Pendant très longtemps, j’ai cru qu’il avait raison. Nos relations sexuelles étaient rarement spontanées, il n’y avait pas d’âme. Et puis, j’ai eu une aventure avec un homme qui était à la fois sexuel et intime. C’était incroyable. C’était…spirituel. »

0 Comments: